AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
PREMIER MINI-EVENT LANCE. VOIR ICI.
RESTEZ SUR VOS GARDES, MR. IKEDA SÉVIT A N'IMPORTE QUELLE HEURE.
MERCI DE FAVORISER LES KENMEI ET LES YUUKAN.

Partagez | 
 

 The imaginary invalid. (+18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hello there
悪賢い ▽ beauty may be dangerous but intelligence is lethal.

avatar
Récits : 113 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: The imaginary invalid. (+18)   Jeu 21 Aoû - 1:21

 NOUVEAU MESSAGE

Je t'attends alors ♡
Mon infirmière sexy  ヾ(*´∀`*)ノ


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
J'avais lu le dernier message de Min Hyuk en souriant comme un imbécile heureux, et glissait mon portable dans la poche de mon jean. J'avais repassé les mêmes vêtements que la veille, où je m'étais changé pour rien, alors que je pensais passer une soirée en compagnie d'un petit groupe, et non passer cette dernière allongée dans le lit de Hyuk en train de vivre mon premier baiser. Il était hors de question de changer de tenue alors que je l'avais porté... Une heure à tout casser, voir un peu plus, hum ? Pas même pour les beaux yeux de Min Hyuk, non.

J'étais donc en opération « infirmière », comme l'avait fait comprendre le jaune. Tomber malade en partant rechercher un ami, ivre mort... Alors que la demie-heure d'avant, il était au chaud en train de prendre du bon temps, si c'est pas malheureux tout ça... Je souris, et ris comme un imbécile à cette idée, parce que dans le fond, il l'a bien cherché et mérité ; il n'avait qu'à rester avec moi, et j'espère que ça lui servira de leçon, voilà.

Je suis seul dans ma chambre, et c'est pour ça que je ne vais pas cracher sur l'idée de rejoindre le plus vieux dans la sienne, aussi vide. J'ouvre la porte, la ferme doucement. Même si nous sommes en week-end, je ne préfère pas prendre de risque. Surtout que je n'ai pas le droit d'aller là-bas, je ne fais pas parti de la même maison... Je regarde un peu partout ; gauche, droite, même en hauteur, tant je suis fou. L'opération commando se passe plus que bien, et je me dépêche de rejoindre l'étage numéro deux. J'essaie d'être discret, mais mes pas rapides dans les escaliers se font entendre. Enfin, j'arrive assez rapidement à l'étage voulu, et personne ne semble m'avoir remarqué... Bon point pour moi.

J'arrive devant la chambre numéro une, celle où « vit » Min Hyuk et ses colocataires. Il est seul ce week-end, donc je ne prendrais pas le temps de lui renvoyer un message pour être sûr que je peux entrer. Je frappe juste deux petits coups contre la porte, et me tente à l'entrouvrir, et être sûr que je suis bien invité à y entrer. Une fois que j'entends sa voix m'y inviter comme voulu, j'entre et referme la porte silencieusement derrière moi ; encore une fois, on ne sait jamais.

« Saluuuuut. » lançais-je assez spontanément, le sourire aux lèvres. Je suis content de le revoir, voir même très content. Il est allongé dans son lit, comme une pauvre loque. J'avoue qu'il a l'air un peu malade ; donc pas si mythomane que ça, dans le fond. Je m'approche du lit et m'assied au bord, au niveau de son ventre, et me tourne vers lui. « Bah alors, on est malade ? Où c'est juste une sale excuse pour que je viennes m'occuper de toi ? » J'attrapais comme hier ses joues pour lui déformer la bouche, un court instant. Il a l'air un peu fatigué, voir patraque, mais je ne pouvais pas m'empêcher de lui lancer cette phrase.



« i was in the wrong place at the wrong moment. »
A survivor is born ▬ "Je voudrais voir le monde dans un grain de sable et le ciel dans une fleur sauvage, tenir l'infini dans la paume de la main et l'éternité dans l'heure qui vient."
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
hello there
忠義 ▽ kind words will unlock an iron door.

avatar
Récits : 147 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Jeu 21 Aoû - 10:12

Seul dans son coin, abandonné dans sa chambre. C'est ce qu'était Min Hyuk. Après avoir été aidé son pote, complètement saoul, ce con l'avait poussé dans la fontaine et il avait dû rentrer comme ça, alors forcément il avait attrapé quelque chose, un bon rhume. Le jeune homme avait passé la nuit à tousser, mais il ne voulait pas paraître faible. En se réveillant il repensa à ce qu'il s'était passé la veille avec Han Guk. Les baisers échangés. Finalement, peut-être que ce coup de fil était tombé au bon moment, pas sûr que le plus vieux aurait pu s'arrêter à temps, sinon. Même s'il avait voulu rester avec Han Guk, vu comment la soirée avait commencé, comment aurait-il pu garder son calme ? Et il savait que c'était compliqué pour le plus jeune, il était innocent, totalement innocent. Min Hyuk lui avait pris son premier baiser et il était quand même désolé de le laisser comme ça, ce pourquoi, comme promis, il lui avait envoyé un message. Entre temps, il avait pris une douche, en prenant même le temps d'envoyer une photo à Han Guk. Ça le faisait plutôt rire, en fait.

Vêtu d'un boxer et d'un débardeur noir, il était retourné se coucher. L'endroit était encore en désordre et aurait vraiment besoin d'un bon coup de propre. Jung Su allait encore lui faire regretter d'être bordélique, c'était sûr et certain. Pourquoi n'existait-il pas de sorts pour tout ranger d'un coup de baguette ? Ça serait tellement pratique. Il faudrait qu'il fasse des recherches, Min Hyuk était persuadé que ça devait exister. Il jouait avec son téléphone alors qu'Alix s'amusait à lui sauter dessus. Il était où lui, hier, quand il avait besoin d'une bonne bouillotte, hein ? Min Hyuk était en train de jouer avec son chat quand il entendit frapper. « ENTRE ! ». Il continuait à s'occuper de son précieux petit chat. « Tu as manqué à papa hier~ Tu étais où heiiin ? ». Il parlait à son animal comme s'il allait lui répondre. Oui, parce qu'il attendait vraiment une réponse. Il leva les yeux vers l'invité, souriant avant de le détailler. Les mêmes vêtements que la veille. Min Hyuk se souvint de ce qu'il s'était passé sur ce lit, avec son ami, hier. Il déglutit.

« Merci d'être venu même si tu devais voir tes amis. ». Il souriait, bêtement. S'il avait été jaloux ? Non pas spécialement, mais il était au courant, il savait que dans tous les gens autour de Han Guk, il y en avait forcément un qui était intéressé. Sûrement que le plus vieux s'était mis en tête de le protéger. « Je te présente Alix. ». Le chat en question alla se coller au nouvel invité, quittant les genoux de son maître. « Il est très amical ». Min Hyuk se mit à tousser encore un peu. Sa tenue légère ne l'aider pas vraiment. Le boxer et débardeur, ce n'était pas le mieux pour guérir. Il devait se couvrir pour ça. Il soupira alors, se redressant légèrement, toujours un peu pâle. « Il faut vraiment que je range... Mon coloc est assez maniaque. Il va hurler en rentrant haha. ». Min Hyuk eu un nouveau frisson, toussant à nouveau.




Revenir en haut Aller en bas
hello there
悪賢い ▽ beauty may be dangerous but intelligence is lethal.

avatar
Récits : 113 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Jeu 21 Aoû - 13:29

À peine arrivé dans la chambre, j'avais posé mes fesses sur le lit du jaune. Et je remarquais à peine qu'il était en compagnie de son matou, qui venait lentement se coller contre moi, pour réclamer des caresses. Alors, c'était toi, le chat qui était sur la photo avec Hyuk tout à l'heure ? Je grattouille son menton amicalement en souriant un peu. « Bonjour toi~ Ah, oui, je remarque. C'est bien, c'est mieux qu'un animal qui se sauve dès que quelqu'un s'approche. » répondais-je au jaune, qui était en train d'agoniser peu à peu dans son lit. Je reporte mon attention sur son maître, et repose doucement le chat au sol.

« Tu as vraiment choppé la crève, tu rigolais pas. » je souriais un peu et tirer un peu sur ton débardeur. Je te lance un regard faussement sévère, qui pourtant, l'est un peu, aussi... Dans le fond, on dirait que tu ne veux pas guérir, et c'est ce que je vais finir par penser. « C'est pas en portant ça que tu vas avoir plus chaud... » C'est sexy, mais pas très pratique... Je me levais et tirais sur la couverture, pour la replier sur lui. Il faut qu'il se repose, et qu'il ait chaud, c'est le plus important. Je posais ma main sur son épaule pour le forcer à se rallonger. Je lui lance un petit regard de coin. « Reste allongé. »

Je me redresse, et pose mes mains sur mes hanches, regardant tout autour de moi. J'avoue que c'est vraiment le bordel ici, mais pas non plus de quoi en faire tout un drame... Je soupire longuement, et réfléchit un peu ; tu ne vas pas tout ranger alors que tu dois te reposer, pour guérir plus vite. « Je vais ranger. Tu n'as qu'à me dire où est-ce que je dois poser ou ranger tes affaires, ok ? » Je n'invite pas à la discussion, et ça m'occupera ; en plus, j'ai tendance à aimer ranger mon bordel, alors celui des autres, si c'est pour aider... Why not.

J'attrape d'abord le chat qui passait à mes pieds, et le posait sur le lit, dans les bras de son maître. « Ça, déjà, c'est ici. » Tu vas sans doute me dire que non, que ce n'est pas à moi de le faire, blablabla... Mais que faire d'autre ? Comme ça, je peux t'aider et toi te reposer. On peut parler aussi en même temps... Bref, que des avantages. « Tu devrais quand même penser à mettre des vêtements plus chauds... » Ce n'est qu'un conseil hein. Moi, je ne suis jamais tombé malade. PARCE QUE je ne vais pas chercher des amis saoulent à pas d'heures, alors que je suis en bonne compagnie. Oui non, ça va définitivement pas passer ça.



« i was in the wrong place at the wrong moment. »
A survivor is born ▬ "Je voudrais voir le monde dans un grain de sable et le ciel dans une fleur sauvage, tenir l'infini dans la paume de la main et l'éternité dans l'heure qui vient."
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
hello there
忠義 ▽ kind words will unlock an iron door.

avatar
Récits : 147 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Jeu 21 Aoû - 14:32

Min Hyuk n'aimait pas se montrer faible et pourtant, le bleu avait le droit de le voir dans le moins bon état. Il n'était pas souvent malade, mais là, il avait choppé un bon rhume. Faut dire que finir dans la fontaine et rentré tard comme ça, avec le vent frais du soir, c'était pas malin. Mais bon, il était comme ça, il était du genre à foncer dès qu'on avait besoin de lui. Au final, Min Hyuk était du genre à se passer après les autres. Il avait arrêté de passer du bon temps avec Han Guk pour aller aider son ami, alors qu'il aurait préféré resté avec le plus jeune. Aujourd'hui il était malade et il priait pour qu'il soit guérit d'ici lundi, parce qu'il fallait bien aller en cours. Hyuk était quand même un élève assez sérieux, il ne séchait pas les cours et essayait de ne jamais être absent. Bon, ça lui arrivait de faire ue petite sièste pendant les cours de botanique, mais fallait dire qu'il préférait la pratique à la théorie. .

Il regardait alors le plus jeune jouer avec Alix. Son animal de compagnie était tout aussi sociable que lui en fait et il avait l'air d'aimer son ami. Min Hyuk écoutait ce que lui disait le plus jeune et se laissait faire, de toute façon il n'arrêtait pas de tousser, qu'est-ce qu'il pouvait bien faire. Il resterait au lit, même si ça le dérangeait. Il n'aimait pas vraiment le fait que le plus jeune avait accès à son bordel comme ça. Guk allait sûrement être surpris par la collection du plus vieux. Mais bon, il n'allait pas vraiment pouvoir l'empêcher. Il soupira. « Tu penses vraiment que c'est une bonne idée ? Y'a mes accessoires à ranger dans les boîtes... les magasines... ». Il attrapa le chat quand Guk le posa sur lui, il commença à le caresser, le serrant contre lui, comme une peluche. Son chat, c'était un peu sa vie. Il soupira le fixant... Les habits sur le sol qu'il fallait plier... Ses accessoires aussi... Et encore il n'en avait pas beaucoup, le tout étant chez ses parents. Il hocha la tête quand Han Guk parla de s'habiller plus chaudement.

Le plus vieux sorti du lit avant d'enlever son haut, ne faisant pas vraiment attention. Il n'avait pas l'habitude à faire gaffe au regard des gens. Il se gratta le torse avant de plier son débardeur et le remettre sur la pile des t-shirt dans son armoire. Il l'avait mis à peine une heure, il n'allait pas le mettre à laver. Il regarda alors Han Guk. « J'ai pas grand-chose de chaud... ». Il soupira alors se léchant les lèvres. Après quelques instants devant son armoire il attrapa un jogging noir et un pull au pif. Il regarda alors le plus jeune. « Est-ce que ça vous va, chef ? ». Il se mit à rire, mais fut interrompu par sa toux incessante. Il alla difficilement sur le lit, soupirant alors, ne sachant pas quoi faire. « T'es sûr tu veux faire le rangement ? Je peux le faire tu sais... ». D'ailleurs il se leva, commençant par enlever ce qu'il y avait sur son lit pour le mettre au sol, oui c'était sa façon de ranger. Il tira sur sa couverture faisant son lit, secouant les oreillers. « Tu vois je peux le faire. ». Sauf qu'il était de plus en plus pâle et malade, il commença même à éternuer.




Revenir en haut Aller en bas
hello there
悪賢い ▽ beauty may be dangerous but intelligence is lethal.

avatar
Récits : 113 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Jeu 21 Aoû - 17:09

Je commençais déjà à ranger le bordel de Min Hyuk, laissant parfois mes yeux s'attarder plus longtemps sur certains objets plutôt que d'autres. Sur les magasines, plutôt que sur certains vêtements, par exemple... Quelques babioles par-ci, par-là... Rien de bien intéressant la plupart du temps. J'irai même jusqu'à me demander pourquoi il possède la moitié des choses. Aah, les secrets de Min Hyuk, et l'utilité de ses objets... Enfin, c'est son problème après tout, pas le mien. « En tout cas, t'es clairement pas maniaque... Point positif. » Aah, je déteste les personnes maniaques de toute façon.

Les magasines attirèrent bien entendu mon attention plu longuement. J'avais déjà posé mes yeux sur les couvertures la veille. Ce que je faisais encore une fois, plus longuement ; c'est à dire, une dizaine de secondes. Il y a un tas de personnes qui ne réclament que ça, entre les murs de l'école et en dehors, et... Il y a ces magasines. Dans le fond, ça ne me surprend pas tant que ça. Bref, je cesse de m'attarder dessus, parce que s'il le remarque, ça va le faire sourire. J'ouvre le tiroir de sa table de nuit et glisse la totalité à l'intérieur. C'est déjà ça de moins. « C'est une idée comme une autre... J'ai déjà vu tes magasines. Il y a pire à voir ? » Pour une personne innocente comme moi, je veux dire.

Je lui proposais de s'habiller plus chaudement, et il était d'accord avec moi. Il se levait, et retirait son haut. Dos à moi, je ne me gênais pas pour le regarder, de manière plus... Appuyée. Son dos, musclé, sa peau, blanche... Sa chute de rein... Si je m'écoutais, je mordrais dedans... Même de dos, Min Hyuk semble beaucoup, parfait et musclé. Et je me surprends même à sentir le haut de mes joues rougir, tant je le détaille et le « dévore » du regard. Je me remets dos à lui, fronçant les sourcils pour me concentrer de nouveau, ma langue glissant contre l'encolure de mes lèvres. Il est malade, et lui sauter dessus n'est définitivement pas une bonne idée.

« Tu vois je peux le faire. » Me lançait-il spontanément, alors qu'un gros bruit de chute se faisait entendre. Je me tournais tout aussi vite, et riait, un peu jaune. Il venait de foutre encore plus de bordel au sol. « Je pense pas trop que ça s'appelle ranger, ça... » répondais-je avec un sourire au beau garçon face à moi. Je l'invite à retourner sur son lit, et soupire un gros coup. « C'est pas très chaud ça. J'ai un gros gilet qui pourrait faire l'affaire. Et des médicaments, donc je peux retourner dans ma chambre pour les ramener ici. » Il est un peu plus pâle que tout à l'heure. Je pense que dormir lui ferait du bien, et manger quelque chose aussi... « Tu as faim ? Qu'est-ce qu tu aimes ? Tu devrais dormir un peu, aussi... » on dirait une mère qui est en train de s'affoler pour son gosse. Sauf que le gosse est plus âgé de moi, et que... Je n'ai pas le statut de mère, aha.



« i was in the wrong place at the wrong moment. »
A survivor is born ▬ "Je voudrais voir le monde dans un grain de sable et le ciel dans une fleur sauvage, tenir l'infini dans la paume de la main et l'éternité dans l'heure qui vient."
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
hello there
忠義 ▽ kind words will unlock an iron door.

avatar
Récits : 147 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Jeu 21 Aoû - 19:05

Min Hyuk était malade et il aimait le fait que Guk soit là pour s'occuper de lui. Il ressemblait parfois à un enfant, c'est vrai, mais des fois le plus vieux voulait juste qu'on s'occupe de lui, qu'on le cajole. Et c'est ce qu'était censé faire le plus jeune, pas ranger. Mais après tout, Min Hyuk ne pouvait que se blâmer lui-même, après tout, c'était bel et bien lui qui avait parlé de faire du rangement. Mais étrangement, il ne supportait plus tout ce bordel. Il avait envie de rangement, parce qu'il ne pouvait pas continuer à vivre comme ça. Du moins, c'est ce qu'il s'était dit en rentrant hier, alors qu'il était tombé au sol, percutant plusieurs objets qui traînaient. Et puis sincèrement le reste de la chambre était plutôt bien rangé, seul son coin était atrocement mal rangé. Et le plus vieux s'était mis en tête de nettoyer aujourd'hui. Il en avait marre. Il voulait avoir ses vêtements propres bien rangé dans son armoire, ses accessoire dans chaque boîte et il voulait que ses magasines soient enfin rangé. Parce que quand ses potes venaient, c'était la première chose qu'il pouvait voir et à vrai dire ça l'affichait un peu, beaucoup, même. Et pourtant, Min Hyuk était loin du pervers de base, c'est vrai qu'il aimait faire des blagues douteuses et qu'il ne se cachait pas de regarder des films à caractères sexuels, mais ce n'était pas le mec qui sautait sur tout ce qui bouge ou qui passait son temps à se toucher.

« T'es mon invité, tu devrais pas tout ranger, désolé pour ça. J'avais décidé de faire ça ce week-end, parce que franchement, ce bordel n'est plus trop vivable. ». Il soupirait alors qu'il était toujours debout, après avoir fait tout tomber au sol pour refaire son lit. En fait, il avait l'habitude de vider son lit en premier et nettoyer le reste après. Parce que des fois, il n'avait pas de place pour s'allonger. Ce n'était pas sale du tout, juste tout était en mont et mal rangé. « Mais. Tu n'as pas besoin de me prendre des vêtements tu sais. C'est bon, ça fera l'affaire. ». Il souriait alors qu'il toussa à nouveau, posant la main sur sa poitrine tandis que l'autre couvrait sa bouche, afin de ne pas répandre ses microbes. C'était peut-être une mauvaise idée au final, d'avoir appelé Guk. Et s'il tombait malade à son tour ? Min Hyuk s'en voudrait certainement. Et beaucoup, même. Il soupirait. Han Guk avait déjà fait beaucoup. Il ne restait plus aucun magasine apparent et c'était déjà beaucoup.

En voyant Han Guk se diriger vers la sortie, même s'il savait que c'était pour revenir, Min Hyuk ne voulait pas vraiment qu'il s'en aille. Sans savoir pourquoi il avança vers lui, passant ses bras autour de sa poitrine, collant son torse contre le dos du plus jeune, l'enlaçant. Peut-être son rhume qui le rendait ainsi, ou peut-être juste la présence du bleu. Il ferma un instant les yeux, posant son menton sur l'épaule de Guk, respirant son odeur, souriant bêtement. Il resta ainsi quelques instants avant de se reculer. Les joues rouges il se retourna vers son lit, comme un robot. Il était assez timide, étrangement. « Hm... J'ai faim... Ramène... Ce que tu veux ? ». Il soupira alors avant de ramasser quelques affaires au sol, comme par exemple ses lunettes de soleil ou des bagues. Il ne se retourna pas, ne regardant pas le plus jeune une nouvelle fois.




Revenir en haut Aller en bas
hello there
悪賢い ▽ beauty may be dangerous but intelligence is lethal.

avatar
Récits : 113 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Jeu 21 Aoû - 20:59

Min Hyuk est pâle et à des traits plus proche du comateux que du fatigué, si vous voulez mon avis. C'est pour ça que j'essaie de ne pas lui hurler dessus pour qu'il retourne se mettre au lit ; je ne déclencherai peut-être qu'un énorme maux de tête, et je suis là pour le soigner, pas pour aggraver son état. « Non, je suis ton infirmière, pas ton invité. » lâchais-je assez spontanément, en lui tirant la langue, comme un pauvre gosse à qui on aurait fait de la résistance. Je ne cherche pas non plus à n'en faire qu'à ma tête, parce que je pourrais l'énerver ou l’agacer, et il me mettrait encore une fois à la porte, et puis bon... Ce n'est pas forcément mon but.

Je n'insistais pas non plus concernant les vêtements, s'il avait assez chauds avec ceux qu'il avait sortis de son placard, alors c'était bon pour moi aussi. Le simple fait de l'entendre tousser ne faisait que confirmer mes projets, c'est à dire aller chercher des médicaments pour le soigner, et préparer un bon plat chaud. Je verrais ce que je peux faire, hum. Quitte à sortir pour aller l'acheter directement, oui. Il faut juste qu'il se réchauffe, c'est un peu ma priorité, de le soigner rapidement. J'en aurais presque oublier mes cours, tiens !

Je me dirigeais vers la porte, pour sortir, et mettre mes plans à exécutions. Arf, c'est pas vraiment bordélique, en fait. On sait encore mettre un pied devant l'autre, c'est déjà ça. Je sens une pression et une chaleur m'encercler. Quelque chose de doux et d'agréable. Je n'allais pas très loin pour deviner que c'était Min Hyuk. Je me laissais aller contre son dos, en souriant un peu, les yeux à demi clos. Alors que son visage venait contre mon épaule, je tournais un peu le mien pour laisser le bout de mon nez caresser sa tempe. Il sent bon, il m'énerve. Il s'éloigne et je me retourne assez rapidement, j'allais le rattraper, mais... J'ai eu un blocage. Peut-être de le voir d'un coup dos à moi, mh...

Je m'approche de lui et laisse un baiser sur sa joue, en retournant vers la porte. « Bon, j'arrive d'ici une dizaine de minutes, voir moins. Donc tu te mets au lit et tu bouges pas. » Sinon tu auras de mes nouvelles, c'est d'accord ?

Une dizaine de minutes plus tard [ … ] Je revenais frapper à la porte de Min Hyuk, où il agonisait certainement. J'ouvrais la porte, les pots de ramens dans une main, les médicaments de l'autre. Je m'étais encore pris pour James Bond, et faut croire que ça commence à me plaire. Je pose la boîte de médicaments sur sa table de chevet, file chercher un verre d'eau et le lui tend. Avant de filer faire notre bouffe de gros. ♥ « Tu vas être tout seul ici cette nuit, où tes ''colocataires'' rentrent ? » Bah oui, histoire de savoir si je suis obligé de l'appeler toutes les cinq minutes pour voir s'il n'est pas mort...



« i was in the wrong place at the wrong moment. »
A survivor is born ▬ "Je voudrais voir le monde dans un grain de sable et le ciel dans une fleur sauvage, tenir l'infini dans la paume de la main et l'éternité dans l'heure qui vient."
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
hello there
忠義 ▽ kind words will unlock an iron door.

avatar
Récits : 147 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Ven 22 Aoû - 9:17

Est-ce que c'était une bonne idée d'être aussi tactile avec le plus jeune ? C'était bel et bien la question qu'était en train de se poser Min Hyuk. Ce n'était pas son invité, mais son infirmier ? Min Hyuk ne l'avait pas vu comme ça, pour lui, Guk c'était plutôt son invité, son ami. Il plaisantait quand il parlait d'infirmier. Enfin, à vrai dire il avait eu l'image du plus jeune en tenue assez courte et sexy, mais il avait vite abandonné l'image parce qu'il ne voulait par finir par sauter sur le bleu alors qu'il venait prendre soin de lui. Au final il voulait juste avoir Guk avec lui, il avait besoin d'affection, mais effectivement, peut être que le bleu n'était pas le meilleur pour donner de l'affection, loin de là même. Ce pourquoi Min Hyuk avait commencé le contact, par une simple étreinte. Il ne voulait pas vraiment le brusquer, alors pour l'instant ça ne serait que ça. Il avait été d'ailleurs assez timide et il s'était retourné, pour cacher qu'il était en train de rougir.

Un baiser. Sur la joue, certes, mais Guk offrait un baiser à Min Hyuk, ce qui le fit presque sursauter. Il n'osait rien dire, lui qui était plutôt bavard. Il soupirait alors, se grattant la nuque. Quand il reçut l'ordre de son ami, le plus vieux hocha juste la tête. Il ramassa quelques accessoires qu'il rangeait dans les boîtes adéquates, qu'il empilait sur une des planches de son armoire. Basique ment, il n'y avait plus grand-chose à part des vêtements sales, au sol. Il soupirait, s'asseyant sur son lit alors qu'Alix l'y attendait. Il étala ses jambes, se mettant en position demi assise alors que son chat venait occuper ses genoux à nouveau. Min Hyuk se mit à le caresser, pensif. Qu'est-ce qu'il se passait entre les deux garçons ? Il ne savait pas vraiment, mais il pouvait sentir que Guk était quand même assez intéressé par lui, ce qui le rassurait, car son attirance n'était pas à sens unique, comme souvent. Mais il ne savait quand même pas quoi faire. Il allait revenir et il ne savait pas vraiment comment réagir. Une bonne dizaine de minutes plus tard, Min Hyuk vit la petite tête brune rentrer. Sans rien dire il prit les médicaments avant de regarder les ramens instantanées, Bien sûr, il s'attendait à quoi ? Guk n'était pas un dieu non plus, il n'allait pas lui trouver un grand festin en dix minutes.

« Hm, je pense qu'ils sont partis pour le week-end. Je ne sais pas vraiment s'ils vont revenir donc je pense que je vais rester tout seul. ». Il toussait toujours, mettant la main devant sa bouche, alors que son chat se fit la mâle à nouveau. « Vraiment tout seul... ». Il soupira alors qu'il commençait à manger ce que lui avait rapporté Guk. Il aspirait ses nouilles sans un mot. Il fixait alors son ami, posant le pot de ramen instantanées sur sa table de chevet. « Il n'y a plus grand-chose à range et tout va à laver... ». Il soupirait, toussant encore, reniflant. « Tu ne veux sûrement pas rester avec un malade tout le week-end, tu as sûrement mieux à faire. ». Il baissait les yeux, ne le fixant plus. Il se sentait vraiment mal, par son rhume, mais aussi par le fait de savoir que Guk allait s'amusait ailleurs pendant qu'il serait seul ici. Égoïste, vraiment égoïste. C'est ce qu'il pensait de lui-même. Pourtant, il attrapa le bras du plus jeune, le forçant à tourner sa tête et il vint l'embrasser, posant ses lèvres contre celle du bleu, légèrement. Il le regarda, les joues rouges. « Restes avec moi... ». Il avait l'air d'un gosse, mais il ne voulait pas qu'il parte.




Revenir en haut Aller en bas
hello there
悪賢い ▽ beauty may be dangerous but intelligence is lethal.

avatar
Récits : 113 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Sam 23 Aoû - 20:32

Voir Min Hyuk dans cet état, alors que la veille, il pétait la forme et était souriant comme tout, me fait assez mal au cœur. C'est jamais cool d'être malade, mais pour un être aussi joyeux que lui, ça doit lui faire tout drôle de tirer la tronche comme ça... Dire que ce n'est pas drôle serait mentir, parce que quelques traits de caractères ressortent, étant donné qu'il est plus fatigué. Des traits comme l'irritabilité, par exemple. L'exaspération, et le manque de patience légendaire qu'il possède. Me concernant, car bon dieu, le nombre de fois que j'ai pu lui refuser quelque chose... Et ce bonheur que j'ai actuellement à lui dire quoi faire, et qu'il s'exécute sans broncher... Bon dieu, que c'est jouissif.

Je n'avais pas spécialement fait attention, s'il avait vraiment prit les médicaments que je lui avait ramené ou pas. Mais bon... Je ne suis pas sa mère ; c'est un grand garçon, aussi. Il sait -et doit bien se douter- que c'est pour son bien, s'il veut aller rapidement mieux. Je pense aussi que manger quelque chose de chaud lui ferait du bien. Ce que je lui ai ramené, c'est pas de la grande restauration, mais au moins, il est bien installé et ne risquera pas d'attraper autre chose. Si ce n'est un coup de fatigue extrême qui le forcerait à dormir.

Savoir Min Hyuk tout seul dans l'état végétatif -ok, j’exagère, mais bon!- dans lequel il est ne me dit rien qui vaille. Je préférerai l'avoir à côté de moi s'il a besoin de quelque chose. Mais je suis bien entendu trop timide pour le lui dire. Et s'il se moquait de moi, qu'il me faisait bien comprendre qu'il n'était plus un enfant depuis longtemps ? Je soupire discrètement à l'idée, un peu gêné un déçu de ne pas oser lui faire part de mon ressenti.

Je continuais à manger ce que contenait la petite boîte. J'avais presque fini, mais à deux doigts de ne plus manger. Je réfléchissait beaucoup à savoir quoi faire ; sans doute un peu trop. Mon cerveau si génial serait-il en panne d'inspiration cette fois ? C'est la main de Min Hyuk sur mon bras qui me tirait du monde des songes, ainsi que ses lèvres contre les miennes. J'avais secrètement espéré que ça arrive, mais je ne voulais pas tenter le diable, vu qu'il est malade. J'ouvre légèrement les yeux, pour croiser les siens, fatigués. Mon nez se frotte lentement contre le sien, alors qu'un petit sourire étire mes lèvres. « Je ne pense pas avoir quelque chose de mieux à faire, non... » C'est vrai, à part passer du temps avec Min Hyuk, aussi malade soit-il, qu'est-ce qui me ferait plus plaisir ? Rien du tout.

Je posais mon plat sur sa table basse, bien décidé à ne plus y toucher. Pas très envie de me faire péter le ventre non plus, hum... Les fesses à peine reposées sur le bord de son lit, je venais doucement passer mes bras autour de son corps, posant mon nez contre son épaule. Un câlin, parce que j'en ai envie, et certainement besoin. Je ne tomberai pas malade, de toute façon ; mon corps est solidement armé contre les bactéries ! Je murmure, doucement. « Je fais peut-être des plans inutiles, et sans doute trop à l'avance... Mais si d'ici la semaine prochaine si tu es guéri, ce dont je ne doute pas... Tu voudrais qu'on se fasse un ciné ? » Eh, pourquoi pas, après tout ? Si bien sûr, le jaune n'a rien de mieux à faire... Un cinéma, avec Min Hyuk, en amoureux... Qu'est-ce que je raconte là, sérieux ?! Enfin... Dire que ça ne me fait pas envie serait mentir, encore une fois.



« i was in the wrong place at the wrong moment. »
A survivor is born ▬ "Je voudrais voir le monde dans un grain de sable et le ciel dans une fleur sauvage, tenir l'infini dans la paume de la main et l'éternité dans l'heure qui vient."
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
hello there
忠義 ▽ kind words will unlock an iron door.

avatar
Récits : 147 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Lun 25 Aoû - 8:50

Min Hyuk occupait le temps du bleu, il pensait pourtant que le plus jeune avait mieux à faire que de dorloter un pauvre type de bientôt vingt-quatre ans, qui ressemblait plus à un gamin qui en avait huit. Le plus vieux avait toujours eu l'habitude d'avoir ses deux soeurs à ses côtés quand il était malade et c'était bien la première fois depuis qu'il avait quitté la maison qu'il tombait malade. Le plus vieux était pourtant assez résistant et là il avait choppé un truc. Ça le mettait d'autant plus mal qu'il n'avait pas l'habitude d'être malade. Il ne comprenait pas comment il avait pu tomber aussi stupidement malade. Ce n'était pas la première fois qu'il sortait le soir. Peut-être parce qu'il était passé d'un environnement très chaud à un environnement plutôt froid, il souriait à l'idée de dire à Han Guk qu'il était malade à cause de lui, juste pour l'embêter un peu. Mais au final, il abandonna l'idée, il n'avait plus envie, après tout il s'occupait de lui, il n'allait pas le faire chier en plus. Il avait prit ses médicaments, ses ramens, tout allait bien. En plus il était avec Guk et c'était déjà beaucoup.

Après l'avoir embrassé et lui avoir demandé de rester, Min Hyuk pensait que les choses seraient plus faciles. Certes, il était rassuré de ne pas trop l'importuner quand Guk lui précisa qu'il n'avait rien de mieux à faire, mais maintenant il ne savait pas trop comment agir, il était assez timide étrangement. Était-ce à cause de son rhume ? Cela le rendait possiblement étrange. Il n'avait rien ajouté après lui avoir demandé de rester, mais il se sentait pathétique, d'un coup. Comme s'il faisait plutôt pitié. « Je veux vraiment que tu restes avec moi... J'ai déjà l'impression d'aller mieux, maintenant que tu es là. ». Il souriait, maladroitement, gêné par ses propres paroles. Il est vrai que dans son état normal il n'aurait jamais osé dire ça, même s'il le pensait. Alors que Guk le prenait dans ses bras, le plus vieux ferma les yeux, appréciant le contact. Un simple câlin. Une proposition. « Oui, j'aimerais ! Allons au cinéma tous les deux. ». Min Hyuk hocha la tête, convaincu.

Min Hyuk s'allongea complètement tenant Han Guk par le poignet d'une main et passant sa main autour de sa taille, de l'autre, le forçant à s'allonger à demi sur lui. Il tourna la tête vers lui avant d'embrasser son nez, puis ses lèvres, fermant les yeux. La main qui était sur la taille du plus jeune, descendit assez rapidement, le bas de son dos, se laissant aller sur son fessier tandis que le plus vieux continuait de l'embrasser, oubliant qu'il était malade, allant jouer avec la langue du plus jeune, alors que sa main était toujours posée sur son fessier, sans faire grand-chose. Il se décala le regardant dans les yeux, les joues rouges. « Gukkie a de bonnes fesses dis-donc. ». Il lui tira la langue, souriant, malicieux, bien que son regard était assez vague. Cependant, il savait quand même ce qu'il faisait et la main qui tenait son poignet vint jouer avec les doigts de la main du bleu, alors qu'il entrelaçait leurs doigts entre eux. Il ferma les yeux, posant son front chaud, à cause de la fièvre, contre celui du plus jeune.




Revenir en haut Aller en bas
hello there
悪賢い ▽ beauty may be dangerous but intelligence is lethal.

avatar
Récits : 113 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Lun 25 Aoû - 17:02

Écouter Min Hyuk me dire ce genre de chose me fait tout drôle... Il ne l'a jamais fait. Peut-être parce que nous n'avons jamais eu ce genre d'intimité, mais c'était tout, sauf désagréable. Il est plus... Timide ? Peut-être que c'est la maladie qui ne l'aide pas, parce qu'hier, il était beaucoup plus sûr de lui. Oh, c'est une bonne chose. Je peux me permettre plus de chose qu'il ne me fera pas remarquer. Oui, je suis un opportuniste... Surtout lorsque les choses me plaisent. Il faut croire que Min Hyuk me plaît, beaucoup. Beaucoup trop en tout cas... Et savoir qu'on va pouvoir sortir ensemble d'ici la semaine prochaine me fait plus plaisir que prévu. Le haut de mes joues chauffent, et mon cœur bat un peu plus vite. Aah... J'ai une semaine pour me repasser les films à l'eau de rose, où les couples vont au cinéma, etc. Et au final, la seule chose que j'aurais, c'est un kilo en plus sur la balance à cause du pop-corn.

Mais j'avais encore le temps d'y penser. Et présentement, je ne devais m'occuper que du jaune à moitié agonissant. Bien qu'il est malade, ça ne l'empêche pas de m'attirer vers lui. Je me place correctement contre son corps, et laisse mes lèvres épouser les siennes par automatisme. Je vais vraiment finir par prendre goût à la tournure que prend notre relation... Si ce n'est déjà fait. Même la main qu'il glisse contre mes fesses ne me dérange pas. Elle me surprend un peu, mais ne me gène pas... Un léger soupire s'échappe par mes narines, alors que notre baiser prend plus d'intensité. Mon cœur se met encore une fois à battre plus rapidement... Il va vraiment finir par me faire tourner la tête.

Lorsque notre baiser prend fin, je tourne mon visage comme je peux vers sa main, posée sur mes fesses. Un sourire étire mes lèvres, une pensée traverse mon esprit. Je n'ai jamais pensée à ce genre de chose mais allons bon. Disons que c'est la faute de Min Hyuk. « Belles, je ne dirais pas le contraire. Bonne... Je sais pas trop. » Nos fronts collés, j'ouvrais un peu les yeux pour croiser les siens. Je suis presque sûr d'avoir une lueur dans le fond du regard, tant je me sens taquin.

Je serrais un peu ses doigts entre les miens, observant son visage. Il semble vraiment fatigué, je trouve ça dingue. Hier, il se portait comme un charme. Je me glisse doucement sur le côté, et m'appuie sur le coude pour pouvoir le regarder d'un peu plus haut. « Tu te sens pas fatigué ? » Je pose machinalement ma main sur son front. Il brûle, ça doit être la fièvre. « Sinon, on peut éteindre la lumière, si jamais... » C'est juste une proposition. Je veux juste qu'il se sente rapidement mieux.



« i was in the wrong place at the wrong moment. »
A survivor is born ▬ "Je voudrais voir le monde dans un grain de sable et le ciel dans une fleur sauvage, tenir l'infini dans la paume de la main et l'éternité dans l'heure qui vient."
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
hello there
忠義 ▽ kind words will unlock an iron door.

avatar
Récits : 147 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Lun 25 Aoû - 19:33

Min Hyuk était bien avec Guk, c'était vraiment évident. Il en venait même à se dire qu'il aurait voulu le voir chez les jaunes, il aurait pu essayer de le faire intégrer sa chambre. Là, ils se voyaient en cachette et c'était à l'encontre du règlement. Les deux le savaient très bien, mais le plus vieux n'arrivait pas à se dire qu'il n'en avait pas besoin. Il était content d'être avec son ami. Enfin, son ami. Min Hyuk ne saurait sûrement pas mettre de mot sur cette relation. Est-ce qu'ils étaient un couple ? Deux amis qui se cherchent ? Au final le plus vieux ne savait pas trop. Mais, en toute honnêteté, le jaune avait un désir non dissimulé pour le plus jeune et c'était assez rare pour lui, tout de même, d'avoir une attirance si prononcer pour un homme. À vrai dire, il était arrivé au jaune d'embrasser un homme, mais il n'avait jamais été plus loin que ça. Et il ne savait pas vraiment comment c'était de coucher avec quelqu'un du même sexe. Mais pour l'instant, ce n'était pas la question. Min Hyuk n'allait pas se jeter sur Han Guk, parce qu'en plus d'être malade, il avait assez de respect et d'affection pour se retenir, même si ses mains voulaient découvrir un peu plus du corps du plus jeune. Il ne voulait pas se dépêcher, en plus avec cette fièvre, ce n'était pas franchement évident.

« Elles sont bien dans ma main en tous cas. » Min Hyuk se mit à rire, lui faisant un sourire presque charmeur alors que sa main remontait légèrement sur ses fesses, laissant sa main glisser sous son pull, venant caresser la peau de son dos pour la première fois. Min Hyuk n'avait jamais touché autre que les bras et le visage de Guk mais sa peau claire et douce lui avait déjà fait envie. Cependant, le plus vieux faisait attention à ne pas avoir de gestes trop déplacé, il ne voulait pas non plus abuser du fait qu'il était malade. Même s'il le faisait un peu, quand même. « Guk... ». Il ne dit rien, fermant les yeux, sa fièvre le prenant de plus en plus. Il ferma les yeux, serrant le plus jeune fort contre lui, se mettant sur le côté, le collant contre lui. S’endormant en le serrant contre lui, comme si c'était sa peluche.

Deux bonnes heures plus tard, Min Hyuk ouvra les yeux, regardant alors Guk qui semblait endormie, il le regardait intensément. La fièvre du plus vieux semblait avoir disparu avec un peu de sommeil et les médicaments que le plus jeune lui avait apporté. Il le regardait alors, caressant sa joue, doucement, jouant avec ses cheveux, ignorant s'il dormait ou pas. Il semblait dormir, en tout cas. Il se mit à déposer un baiser sur ses paupières, son front, son nez, pour finir sur ses lèvres. « Tu es si beau, Guk. Même quand tu dors ». Il se lécha les lèvres, posant son front contre celui du plus jeune, alors qu'il glissait ses mains à nouveau sous le haut du plus jeune, ayant envie de le dévorer. « Je voudrais vraiment te manger... ». Il se lécha les lèvres, le pensant endormi, restant distant quand même, ne voulant pas profiter de la situation. Il se redressa doucement, posant sa propre main sur son front. Min Hyuk était en sueur, à cause de la fièvre... il soupira, regardant le plus jeune, toujours allongé.




Revenir en haut Aller en bas
hello there
悪賢い ▽ beauty may be dangerous but intelligence is lethal.

avatar
Récits : 113 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Mar 26 Aoû - 14:52

Le baiser avait éveiller les sens du bleu. Pour la première fois de sa vie, il sentait son corps se réchauffer lentement pour une raison autre que celle qui l'obligeait à courir comme un fou pour ne pas arriver en retard en cours. Pour une fois, c'était pour quelque chose de physique, de plus... Doux. Les caresses du jaune sur le corps du bleu étaient acceptées avec grand plaisir et un certain bonheur. Même s'il plongeait dans l'inconnu en compagnie de Min Hyuk, il ne pouvait s'empêcher d'avoir confiance en lui, et d'accepter tout ce qu'il lui faisait « subir » … Enfin, subir est un bien grand mot, étant donné qu'il ne peut s'empêcher d'aller à lui, tel un aimant attiré par le pôle.

Sentir ses mains contre sa peau, glisser contre son dos, chaud grâce aux vêtements est une sensation plus que plaisante. Le bleu avait même déposé quelques baisers contre ses joues, ses lèvres, alors qu'il était en train de... S’endormir ? Le plus jeune le regardait un peu de travers. Comment peut-il s'endormir dans un moment comme celui-ci ? La main posée sur le front, la fièvre de Min Hyuk semble avoir un peu baissé, et les cachets l'ont peut-être aidé à s'endormir. Han Guk souriait, tout seul comme un idiot, assez content d'avoir peut-être aidé la fièvre à baisser. Lui aussi, il allait se reposer. En passant son bras autour du jaune, pour fermer les yeux et se reposer lui aussi.

[ … ] Les baisers sur le visage du plus jeune, les caresses de Min Hyuk sur son corps chaud le faisait frémir. Il gardait les yeux clos, mimant le sommeil. Soupirant parfois plus fort, écoutant ce que l'autre disait. Quel beau parleur... S'il l'écoutait, il aurait clairement prit la grosse tête. C'est peut-être déjà en train d'arriver. Et les mains du plus vieux sur son corps, après des paroles telles que les dernières le firent réagir. Le bleu sourit un peu, en se mordillant la lèvre inférieure, les yeux s'ouvrant peu à peu. « Ohoh, que c'est gentil. » lançait-il comme un idiot, glissant ses mains de chaque côté de son visage pour l'approcher du sien, déposant un baiser sur ses lèvres, murmurant contre. « Je suis pas contre l'idée de me faire dévorer tout cru par ta charmante personne... Mais pour ça, tu devrais d'abord guérir. » ses mains glissaient lentement sur la nuque du jaune, alors que ce dernier posait sa main sur son front.

Le bleu se redresse, et pose à son tour sa main contre le front de son aîné. Il a chaud, très chaud. Tout à l'heure il avait de la fièvre, mais il faut être le moins couvert possible, pour refroidir le corps. Alors, Han Guk passe ses mains sous les couches de vêtements de Min Hyuk, et lève le visage vers lui. « Tu dois retirer tout ça. Sinon ta fièvre va jamais baisser... »



« i was in the wrong place at the wrong moment. »
A survivor is born ▬ "Je voudrais voir le monde dans un grain de sable et le ciel dans une fleur sauvage, tenir l'infini dans la paume de la main et l'éternité dans l'heure qui vient."
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
hello there
忠義 ▽ kind words will unlock an iron door.

avatar
Récits : 147 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Mar 26 Aoû - 18:43

Min Hyuk ne savait pas vraiment si ce qu'il faisait était bien ou mal. Il ignorait même si le plus jeune dormait et il s'était laissé aller, le touchant. Sa peau si douce, il en avait rêvé. À ses yeux Han Guk était parfait, de part sa plastique ou par son caractère qu'il trouvait atrocement mignon. C'était un gentil garçon avec beaucoup de qualités. Mais le jaune ignorait que le bleu pouvait être aussi libéré. Il n'avait rien dit précédemment, alors que les mains sur plus vieux se baladaient sur son corps et là encore, il ne disait rien. Enfin, il est vrai que là, Min Hyuk ne savait pas vraiment s'il dormait ou pas. Il s'était contenter de glisser quelques mots alors que ses mains se glissaient à nouveau sur sa peau, comme un drogué. Il avait envie de toucher plus que ça, mais il n'osait pas vraiment. Devait-il jouer les malades encore un peu ? Alors que sa fièvre, toujours présente certes, avait beaucoup diminuée, déjà.

« Tu... tu ne dormais pas ? ». Min Hyuk était surpris d'avoir une réponse du plus jeune, il pensait sincèrement que Guk dormait. Il sentait le rouge lui monter aux joues. Il s'était permis de dire ça, parce qu'il pensait que le plus jeune dormait, il ne l'aurait jamais fait autrement. Mais ce n'était pas la seule chose à surprendre le jaune. La suite était plus surprenante encore. « Te... faire dévorer par moi ? .. As-tu conscience de ce que tu viens de dire ? ». Min Hyuk était un peu choqué des paroles de Guk, surtout parce qu'il ne s'y attendait pas, surtout venant de lui. Il ne savait pas franchement quoi répondre. Il avait envie de le toucher encore plus, mais il ne fit rien, restant là à le regarder. D'un coup il le vit passer ses mains sous ses vêtements. Il fut surpris, que voulait-il faire ? Min Hyuk commençait à paniquer intérieurement, se jouant une dizaine de scénarios et il sortit de ses pensées en entendant ce que le plus jeune avait à dire. « Aaah... Tu as raison, ça fera descendre le reste de ma fièvre. Laisse... Je vais le faire. » Il prenait les mains du plus jeune pour le repousser alors qu'il se levait pour enlever ses vêtements, restant en boxer.

D'un coup, il se jeta sous la couette, tremblant. « Froiiid ». Il se colla instinctivement contre Han Guk, cherchant de la chaleur, plongeant son nez dans son cou, son torse nu contre le tissus du pull de Guk. « Réchauffe-moi... ». Min Hyuk ferma les yeux avant de les rouvrir brutalement, se rendant compte que ce qu'il venait de dire pouvait porter à confusion. Sans savoir pourquoi il était trop excité d'un coup, pourtant il restait à grelotter contre le plus jeune. Sa fièvre lui donnait l'impression qu'il faisait une température négative. Alors qu'actuellement, il faisait au moins vingt degrés. Il releva son visage vers le plus jeune, le regardant avec des yeux presque suppliant. « Han Guk... Tu ne trouves pas que c'est un peu injuste ? ». Il fit la moue avant de se reculer et d'enlever le pull de Guk le laissant torse nu. Il devait aussi lui enlever son pantalon pour que ce soit équitable, maintenant. Il attrapa sa ceinture, défaisant la boucle. « Toi aussi ! ». Il avait du mal à le déshabiller, honnêtement, le pull était venu tout seul, mais pas sûr pour le jean.




Revenir en haut Aller en bas
hello there
悪賢い ▽ beauty may be dangerous but intelligence is lethal.

avatar
Récits : 113 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Mer 27 Aoû - 18:28

Les mains sur son corps l'avait rendu un peu fou. Un peu, mais c'était déjà beaucoup. Sentir ses longs et fins doigts contre sa peau chaude l'avait fait réagir. Mais dans quel sens ? Est-ce qu'il était excité, à l'idée de se faire toucher par le plus vieux ? Bien sûr qu'il n'est pas contre, ça ne le rebute pas, contrairement à tout ce qu'il avait pu croire dans le passé. Est-ce qu'il trouvait ça normal ? Pas vraiment... On ne se laisse pas toucher par n'importe qui n'importe où. Est-ce qu'il laissait faire Min Hyuk justement parce qu'il lui plaisait ? Oui, sans aucun doute.

Le plus jeune souriait grandement, assez content de lui. Il avait réussit à mettre mal à l'aise le jaune en lui faisant croire qu'il dormait, laissant ainsi ce dernier parler tout haut de ce qu'il pensait de lui. Il se mordait la lèvre inférieure, en lui lançant un petit regard taquin. « Désolé, mais je pensais pas que tu serais si mal à l'aise... T'es trop mignon. » En se redressant, il glissait ses bras autour de la nuque de son 'ami', en le regardant dans les yeux. D'un seul coup, il ne savait plus trop s'il était conscient de la pesée de ses mots. Bien sûr qu'il en avait envie, mais c'était nouveau. Et la nouveauté, ça faisait indéniablement peur à Han Guk. Il laissait lentement ses lèvres effleurer celles du décoloré, les yeux à moitié clos. « Ce que je viens de dire ? » Il mimait l'oublie. Mais il n’avait pas oublié. Il était juste tiraillé entre l'envie et la peur.

Le plus vieux se redresse, et se déshabille. Il ne se rend même pas compte qu'il est en train de le dévorer du regard. Ses courbes, sa peau... Tout semble chaud et doux. Il voudrait lui aussi, le toucher comme l'avait fait Min Hyuk sur son propre corps auparavant. Sa chute de rein est juste... Vertigineuse. Il se reprend rapidement en voyant le jaune revenir sous les draps, rapidement. Il riait comme un enfant et passait ses bras autour de lui, essayant de ne pas trop relever ce qu'il venait de dire. Mais qu'elle délicieuse idée, malgré tout...

« Injuste ? » il le laissait le déshabiller, en souriant un peu. Il n'est pas forcément pudique, mais bon... Personne ne l'a jamais vu avec moins que son haut. C'est pour ça qu'il hésitait un peu. Après tout ? Min Hyuk ne ferait rien s'il n'en a pas envie. « Attends que je retire ms bottes ! » Ne jamais mettre la charrue avant les bœufs ! Un peu gêné, il se lève et retire son jean, avant de se re-glisser sous la couverture, en prenant l'oreiller dans ses bras, en se mettant sur le ventre. « Voilà, t'es content ? » il tirait la moue, un peu boudeur, mais rien de bien grave. Il tournait juste le dos à Min Hyuk. Aah, cet imbécile lui faisait mettre de côté des années de pudeur et de timidité.



« i was in the wrong place at the wrong moment. »
A survivor is born ▬ "Je voudrais voir le monde dans un grain de sable et le ciel dans une fleur sauvage, tenir l'infini dans la paume de la main et l'éternité dans l'heure qui vient."
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
hello there
忠義 ▽ kind words will unlock an iron door.

avatar
Récits : 147 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Jeu 28 Aoû - 8:44

Mal à l'aise ? Est-ce que c'était vraiment le bon mot ? Il était gêné, surpris, mais mal à l'aise, pas tellement. Min Hyuk se contenta de sourire, comme pour le rassurer. Mignon ? Ce n'était pas la première fois qu'on lui disait qu'il était mignon, en fait, mais cette fois cela semblait différent. Peut-être parce que ça venait de Guk. C'était assez spécial, il fallait l'avouer. Min Hyuk et Han Guk n'étaient pas vraiment proches à la base, ils l'étaient énormément depuis... hier. Et c'était assez bizarre. Le plus vieux avait essayé d'être proche de lui, avant, mais en vain. Guk était du genre à tout le temps fuir, alors jusque là ils n'avaient eu que quelques conversations assez courtes. Une chance qu'il était tombé sur lui, hier. Peut-être qu'au final, Min Hyuk n'était pas le seul à avoir de l'intérêt pour l'autre, peut-être bien que le bleu avait de l'intérêt également et qu'il ne voulait pas le montrer. Min Hyuk ne savait pas trop. Après tout, il n'était pas dans la tête de Guk.

Quand Min Hyuk fut déshabillé, il retourna directement dans le lit, il avait froid. À cause du reste de sa fièvre, bien qu'elle n'était plus très élevée, maintenant, grâce à Guk, d'ailleurs. Il souriait bêtement alors qu'il se faisait câliner par le plus jeune, puis trouvant ça injuste il essaya de le déshabiller, le haut fut facile, mais pour le bas, il dût le laisser faire « Hmmmm~ C'est pas juste si je suis à moitié nu et toi avec tous tes vêtements, en comptant sur ta compréhension et ton sens de la justice ! ». Il se mit à rire, content de sa connerie. Mais son rire disparu, alors qu'il entrouvrait la bouche, le fixant. Ses yeux ne pouvaient plus quitter la peau laiteuse de son 'ami'. Il se léchait les lèvres en le fixant. Il ne parlait pas, le fixant juste, ses yeux analysant son dos, ses jambes, son torse. Tout était exposé. Des deux côtés d'ailleurs, ils étaient tout le deux dans la tenue la plus minime, en boxer.

Sans réfléchir vraiment, il se colla au plus jeune. Posant son torse contre le dos du bleu, déposant un baiser dans sa nuque, souriant. Il ferma les yeux alors que ses mains venaient caresser son ventre. Ils étaient assez proches, peut-être même trop pour le plus vieux, qui ne savait plus vraiment quoi faire. Il se décolla alors du plus jeune, pour regagner son calme, s'asseyant dans le lit. Il tremblait encore un peu à cause de sa fièvre, mais il s'en fichait un peu. « Pourquoi tu boudes comme ça ? Tout à l'heure quand je me suis changé, il y a quelques minutes quand je me suis changé, je t'ai vu me reluquer, tu sais. ». Brusquement, il appuya sur l'épaule du plus jeune, le forçant à se mettre sur le dos, il passa une jambe entre les siennes, l'autre à côté, ses mains de chaque côté du visage de Guk, il le fixait, sans rien dire. « N'est-ce pas ? ». Il le fixait droit dans les yeux, le défiant presque du regard, avant de se mettre à rire et se laisser retomber sur le dos, à côté du plus jeune. Il était gêné par ce qu'il venait lui-même de faire. Tout cela était quand même bien étrange.




Revenir en haut Aller en bas
hello there
悪賢い ▽ beauty may be dangerous but intelligence is lethal.

avatar
Récits : 113 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Jeu 28 Aoû - 16:47

À moitié nu ? À un vêtement prêt, les deux garçons l'était totalement. Il ne faisait clairement pas froid dans la chambre, c'était même plutôt agréable. Mais Han Guk avait un peu de mal à être comme ça, à moitié nu devant le jaune. C'est pour ça qu'il se glissait rapidement sous la couverture, pour passer ses bras autour de Min Hyuk. Ah, malgré tout, que c'était bon de pouvoir prétendre le câliner, à même la peau... Elle est chaude et toute douce. Détail qui n'échappe pas à Han Guk.

Il venait de se glisser contre lui, posant un baiser contre sa peau. Le bleu avait apprécié ce bref contact. Surtout qu'il n'avait pas oser l'embrasser, depuis tout à l'heure. Le fait d'être aussi peu vêtu lui posait peut-être un problème, dans le fond ? Lui-même ne savait pas trop où donner de la tête. Il gardait son nez dans l'oreiller, en réfléchissant. Est-ce que le simple fait d'être peau contre peau avec Min Hyuk lui posait un problème ? Non, pas du tout. Loin de là même. Est-ce qu'il avait peur que quelque chose ne se passe entre eux ? Sans doute... Même si au fond de lui, il l'espérait. Parce que le rapprochement des deux jeunes hommes avait fait du bien au bleu. Il avait remarqué rapidement le jaune, il y a quelques temps, les premières fois qu'ils sont entrés en contact... Il l'avait rapidement trouvé à son goût, oui oui.

Les paroles du plus vieux n'aidèrent pas le rogue à ne pas empourprer les joues du petit Han Guk, qui était encore en train de découvrir la vie. Oui, la découvrir. Parce que c'était la première fois qu'il embrassait quelqu’un, un garçon de surcroît. C'était aussi la première fois qu'il était à moitié nu, dans le même lit que ce même garçon... Et c'était la première fois qu'il se faisait plaqué contre le matelas de cette manière. Et ce regard... « Eh bien... Oui. » c'était la première fois qu'il ne savait pas quoi répondre à son vis-à-vis, si ce n'est la vérité. Oui, il l'avait reluqué. Non, en fait, il l'avait dévoré des yeux. Mais c'était dur de ne pas le faire... Min Hyuk a des arguments plutôt convaincants...

Il se mettait sur le dos, et Han Guk se redresse. Il réfléchi à la vitesse de la lumière, et se retourne vers le jaune. Lentement, il s'allonge sur le côté, glissant doucement sa main contre la joue de Min Hyuk, pour tourner son visage vers lui. Ses yeux détaillaient son visage. Bon dieu, qu'il est beau... Dire qu'il ne l'attire pas serait le plus gros mensonge du monde. Milles et une question traversent le cerveau du plus jeune, son cœur battant à tout rompre tant la vue du visage de Min Hyuk, si proche du sien... Il se laissait finalement aller. Le bleu s'approche du jaune, déposant ses lèvres contre les siennes, en approchant son corps du sien. Après tout, peu importe ce qui pourrait se passer avec Min Hyuk... Il le voulait et acceptait tout ce qu'il pourrait lui offrir.



« i was in the wrong place at the wrong moment. »
A survivor is born ▬ "Je voudrais voir le monde dans un grain de sable et le ciel dans une fleur sauvage, tenir l'infini dans la paume de la main et l'éternité dans l'heure qui vient."
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
hello there
忠義 ▽ kind words will unlock an iron door.

avatar
Récits : 147 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Jeu 28 Aoû - 18:31

Est-ce que tout ça n'était pas un peu trop pour le plus jeune des deux ? Min Hyuk se posait la question et avait bien peur que oui, pourtant il n'arrivait pas vraiment à se calmer, c'était un homme avec des pulsions et, bien que ça n'excuse pas tout, il avait vraiment envie de Guk à l'heure actuelle. Mais il savait également se retenir et il attendait comme une permission du plus jeune. Il n'aurait rien fait au bleu sans son accord, de toute façon. Ce n'était franchement pas dans le genre du plus vieux des deux. Il était plutôt du genre à faire très attention à ne pas blesser l'autre. Le voir ne rien dire l'étonnait également, parce que Guk n'était pas du genre à se taire gentiment et il avait toujours des arguments. Mais pas cette fois. Était-ce parce qu'il avait du mal à assimiler tout ce qu'il se passait depuis hier ? Min Hyuk se sentait un peu coupable de tout lui prendre comme ça. Sa pureté. Mais c'est aussi cette innocence qui l'avait intrigué, après tout. Il ne savait pas tellement comment agir maintenant. Il avait feinté la blague en se mettant à rire, mais il était très sérieux. Le fait d'être presque nu était assez gênant pour l'un comme pour l'autre. Min Hyuk n'était pas la personne la plus pudique du monde, mais dans cette situation, il s'était sentie gêné, ce pourquoi il avait voulu mettre Han Guk à nu, également.

Min Hyuk regardait le plus jeune, intrigué. Il n'avait pas l'air contre. Il ne niait même pas les faits. Min Hyuk se mit à le fixer avec envie. Son corps était si bien dessiné qu'à ses yeux, on aurait dit une œuvre d'art. Qu'est-ce qu'il pouvait être beau, c'était presque éblouissant. « Han Guk ? »... Il avait un ton de voix un peu plus sérieux que d'habitude, ce qui pouvait paraître assez étrange, parce qu'il était très rarement sérieux, c'était plutôt le genre déconneur, après tout. Il n'aimait pas non plus, être trop sérieux. « Sincèrement... Je me retiens vraiment. Tu me fais vraiment un effet monstre et ça même sans être nu. ». Il soupira, ne sachant pas comment rebondir sur ça, il n'osait pas vraiment le regarder à nouveau. Il ne savait pas vraiment quoi faire, il avait envie de s'enfuir au loin. Ça ne lui ressemblait pas, un instant, il n'avait plus l'impression d'être lui-même. Le jaune était le premier à faire des blagues douteuses et il n'était pas intimidé facilement, à vrai dire. Pourtant, Guk dégageait quelque chose qui l'intimidait presque. Encore une fois, c'était sûrement sa pureté, qu'il était en train de lui enlever peu à peu.

Il répondit au baiser que lui offrait le plus jeune, avec envie. Il le poussa légèrement, le faisant se coller au lit, sur le dos. « Je ne sais pas ce que tu ressens, à vrai dire. ». Il déglutit. Min Hyuk se plaça entre les jambes du plus jeunes, ses mains caressant instinctivement l'intérieur de ses cuisses, avant de venir se pencher sur lui pour l'embrasser plus langoureusement. Alors que l'une de ses mains restait à caresser sa cuisse, que son bassin frôlait celui de Guk, son autre main venait se glisser le long du bras du plus jeune, jusqu'à ce que sa main attrape celle de Guk, allant entrelacer leurs doigts ensemble. Min Hyuk continuait ses baisers, quittant ses lèvres pour les retrouver la seconde suivante, comme absorber, il ne disait rien, soupirant juste contre la peau du plus jeune. Il le fixa droit dans les yeux, puis il détourna le regard, il ne savait pas si ce qu'il faisait était bien ou pas, il était plutôt confus. « Dis-moi quoi faire ? Je... ne sais pas si tu veux la même chose que moi... Gukkie... ». Il soupira, il était bien obligé de le dire avec des mots... Il ne savait pas comment lui demander autrement.




Revenir en haut Aller en bas
hello there
悪賢い ▽ beauty may be dangerous but intelligence is lethal.

avatar
Récits : 113 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Jeu 28 Aoû - 19:16

La façon vers laquelle il avait était vers le jaune l'avait rendu un peu plus timide. Il avait déjà embrassé de nombreuses fois ce dernier, en l'espace de deux jours. Mais un trop grand nombre de question lui passait par la tête... Est-ce qu'il lui plaisait juste, où qu'une attirance plus que physique avait quelque chose à voir dans tout ça ? Il espérait secrètement que ce soit le cas, il ne voulait pas croiser le regard de Min Hyuk chaque semaine, si ce n'est chaque jour, alors qu'ils auraient passer une nuit ensemble, nuit où il lui aurait donné tout ce qu'il avait protégé toute sa vie, sans que rien ne se passe derrière. Lui était presque sûr de lui, si ce n'est à trois cent pour-cent... Mais Min Hyuk ? A-t-il des sentiments, même infime pour lui, et c'est pourquoi il se passe... Ce qu'il se passe actuellement ?

Le sérieux qui passait à travers la voix du jaune n'effraya même pas un instant le plus jeune, qui le regardait juste tranquillement, les yeux pétillants... Alors, lui aussi ? Lui aussi, il avait envie de son corps, de son être tout entier ? Il avait déjà imaginé le corps nu de Min Hyuk la nuit précédente. Il avait rêvé de la douceur de sa peau, glissant sous ses doigts. De celle de ses lèvres contre les siennes. Il n'en avait presque pas dormi de la nuit, il en avait eu mal au ventre. Il avait aussi eu l'envie de le rejoindre, mais... Sa fierté l'en avait empêché. Mais bon dieu, il l'avait regretté.

Et ce baiser, qu'il était venu cherché de lui-même, était plein de sous entendus. Pour lui, en premier lieu, et il était sûr que le plus vieux en avait lui aussi. Beaucoup. Et qu'ils avaient envie de la même chose tous les deux... Serait-ce peu modeste que d'y croire ? « Ce que je ressens... ? » il l'avait murmuré, et observait Min Hyuk se glisser contre son corps. Son torse contre le sien, leurs jambes entrelacées, presque. Il glissait son regard entre leurs corps à proximités, observant les doigts fins de Min Hyuk se promener contre ses cuisses. Une espèce de chaleur prenait peu à peu procession de son corps, et retenait un long soupire de frustration. Il était.... Frustré, de ne pas osé dire clairement ce qu'il voulait, à ce moment précis. C'est pour ça que ses doigts vinrent lentement serrer ceux de son futur compagnon entre les siens, alors que son autre bras se glissait doucement vers la côte du décoloré, pour venir se poser dans son dos, et l'approcher d'avantage de lui, pour le coller presque en totalité -et en douceur- contre son corps presque nu.

Ses lèvres dévoraient lentement celles de Min Hyuk, qui, doit-on l'avouer, à une manière plus qu'agréable d'embrasser. Han Guk était plongé dans le baiser, et il sentait son cœur battre à vivre allure. Il savait bien que la nuit allait être courte, et … L'idée de la passer dans les bras du plus vieux lui plaisait. Il avait quitté sa main, pour passer l'autre dans son dos également, alors que l'autre lui faisait part de son 'malaise'. Il le regardait, un peu chamboulé par ce baiser, mais n'avait pas perdu le nord pour autant. Caressant lentement ses flancs, il descendait ses mains peu à peu jusqu'aux fesses rebondies de Min Hyuk. « Je te veux aussi... » Quelques mots, rien que ça... Il savait qu'il n'avait pas besoin de plus avec lui. C'est pour ça qu'il remonta ses mains jusqu'à son visage, pour l'attirer vers le sien, et lui voler un baiser plus langoureux que le précédent, profitant de ce rapprochement pour nouer un bras autour de sa nuque, alors que l'autre revenait lentement se glisser contre ses fesses... La main dans le boxer cette fois-ci. Il avait longuement hésité, mais ce n'était pas au jaune de tout faire, non. Il devait lui aussi donner de sa personne, dans tous les sens du terme... Et c'est pour ça qu'il n'avait pas hésité à passer sa main sous son dernier vêtement pour caresser ce fessier de compet', et serrer lentement l'une de ses fesses rondes entre ses doigts. C'est vrai que... C'est pas désagréable...



« i was in the wrong place at the wrong moment. »
A survivor is born ▬ "Je voudrais voir le monde dans un grain de sable et le ciel dans une fleur sauvage, tenir l'infini dans la paume de la main et l'éternité dans l'heure qui vient."
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
hello there
忠義 ▽ kind words will unlock an iron door.

avatar
Récits : 147 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Ven 29 Aoû - 9:44

Min Hyuk savait ce qu'il voulait, c'était un fait, s'il savait comment s'y prendre avec un garçon et encore plus, avec Han Guk, pas vraiment, en fait. C'est pour ça que le plus vieux avait essayé de connaître les sentiments du plus jeune, il voulait essayer de comprendre, de savoir comment il devait s'y prendre. Min Hyuk n'avait jamais couché avec un homme, jusque là. Il n'avait eu qu'un seul homme dans sa vie et rien ne s'était passé avec lui, enfin rien de sexuel. Il n'avait couché qu'avec deux ou trois filles et il savait bien qu'un homme et une femme c'était très différent. Il n'était pas inculte non plus. Et en fait, bien que son envie soit plus que présente, il avait un peu peur, il appréhendait. Il ne savait pas vraiment comme s'y prendre et s'il y a bien une chose qu'il ne voulait pas, c'était faire mal à Guk. Il se sentirait mal. Il était assez maladroit dans ses paroles, n'ayant pas vraiment les idées claires. Il s'était dit qu'il devait laisser faire son instinct, mais il ne voulait pas non plus que Guk pense qu'il était un bout de viande ou quelque chose de la sorte. Parce que dire qu'il était amoureux, c'était peut-être un peu trop fort, mais Min Hyuk ressentait des choses pour le plus jeune. Autre chose que de l'attirance physique. Il ne faisait pas tout ça juste coucher avec et le jeter après. Peut-être pourrait-il faire quelque chose avec lui ? Même si pour le coup, il avait peur de le blesser. « Guk je... ». Il soupira, n'arrivant pas à trouver ses mots. Il aurait aimé faire comprendre au plus jeune qu'il ressentait quelque chose pour lui, pas un simple désire sexuel qu'il allait combler, maintenant. Il ne savait juste pas comment s'exprimer, actuellement.

Quand Guk lui dit qu'il le voulait, aussi, Min Hyuk détourna le regard. Il était bien évidemment content de cette réponse, mais il ne savait pas comment réagir, tout de suite. Il était un peu comme figé. Son coeur palpitait et son envie était si présente. Il se mordillait la lèvre inférieure tout en le fixant. Il eut un long soupire quand le plus jeune glissa sa main sous son boxer. Il vint déposer quelques baisers dans son cou, excité. Min Hyuk donna un très léger coup de bassin contre celui de Guk, limite instinctivement. Fermant les yeux, laissant un autre long soupir passer ses lèvres alors que leurs membres se frottaient au travers le tissus. Il pouvait sentir l'excitation de Guk contre la sienne et ça lui plaisait sincèrement. « Il semblerait que tu sois déjà pas mal excité, hmm~. ». Oui, il était quand même fidèle à lui-même, il devait le taquiner, il aimait ça, l'embêter, c'était dans sa nature. Min Hyuk était du genre taquin peut importe la situation et ça n'allait pas franchement changé. Il serait lui-même peut importe ce qui pourrait arriver.

C'était un peu trop tard pour reculer maintenant, alors il continuait. Sa main caressant toujours sa cuisse, l'autre remontait sur son torse, prenant une de ses billes de chairs entre son pouce et son indexe, jouant avec tandis qu'il baladait le bout de sa langue dans son cou, déposant des baisers à quelques endroits, avant de venir suçoter, laissant une marque violacée, qu'il vint embrassé. Sans vraiment savoir pourquoi, Min Hyuk s'était presque senti obligé. C'était la première fois de Guk et il voulait qu'il s'en souvienne positivement, alors il allait vraiment faire attention, il n'était pas question d'être barbare. Min Hyuk regarda la plus jeune un instant, se léchant les lèvres. « Dis-moi... si ce que je fais te déplaît... et n'hésite surtout pas à dire si tu apprécies. ». Il souriait contre sa peau avant de venir l'embrasser une nouvelle fois, alors qu'il donnait des légers coups de bassin, frottant ainsi leurs membres l'un contre l'autre, au travers leurs boxers, essayant de stimuler un peu plus son 'ami'. Le bon point, c'est qu'il n'avait plus froid, mais était-ce la peine de le préciser ?




Revenir en haut Aller en bas
hello there
悪賢い ▽ beauty may be dangerous but intelligence is lethal.

avatar
Récits : 113 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Mar 2 Sep - 17:17

Son corps était en ébullition. Il n'était pas excité comme une puce, bien loin de là... Mais il sentait une douce chaleur se répandre peu à peu en lui. Il sentait son corps réagir au contact de celui de Min Hyuk, qui lui faisait comprendre que cette nuit, c'était la bonne. Enfin, comprendre.... Il l'avait deviné tout seul, comme un grand. Les caresses sur son corps, les doigts fin du jaune, et ses baisers l'avaient totalement détendu. Certainement un peu trop, car il était maintenant apte à tout accepté de lui. Absolument tout...

La sensation de la bouche contre le cou du bleu le rendait fou. Il retenait un hoquet de surprise, en se rendant compte à quel point cette partie du corps pouvait être sensible... Ne parlons pas de l'effet qu'avait eu sa langue au creux de celui-ci. Il remonta l'une de ses mains à travers ses cheveux, posant cette dernière contre sa nuque, appuyant un peu plus son visage. Il le rendait fou, et la main du jaune contre son téton n'était pas non plus la plus grande aide qu'il soit. Un soupire s'échappait d'entre ses lèvres, alors qu'il baissait un peu le regard vers Min Hyuk, lorsque ce dernier lui parlait. « Ouais... Et c'est de ta faute... » Mais comment lui en vouloir ? Il baissait les yeux sur lui, pour tenter de l'apercevoir, sans grande réussite. Alors il continuait simplement à caresser ses cheveux, pour lui faire comprendre qu'il aimait tout ce qu'il lui faisait « endurer » pour l'instant... Et l'invitait à continuer, par la même occasion.

Son corps l'avait trahi, un peu... Lui qui pensait réagir bien moins vite aux avances du plus vieux, il était cuit. Sa peau était pleine de frissons. Ses cuisses, et ses bras en étaient recouvert. Ses tétons étaient tout les deux durs, et bien sûr, son érection était largement présente. Il ressentait pour la première fois du désir envers quelqu'un... Et il n'aurait jamais imaginé que ce serait si plaisant, de se retrouver à deux doigts du moment fatal. Alors, quand Min Hyuk s'était redressé pour lui parler, certainement une dernière fois avant de passer aux choses sérieuses, il ne pouvait s'empêcher de le regarder avec les yeux brillants. « D'accord... » avait-il simplement murmuré, en répondant aussitôt au baiser qui lui était offert.

Han Guk sentait son sexe glisser contre celui de son « ami » à travers leurs vêtements. Il était donc aussi excité que lui, à l'idée de faire l'amour ? Tout semble à croire que oui. Alors, une idée lui traversa l'esprit, pendant qu'il était en train de soupirer de désir contre les lèvres du jaune, retenant péniblement ses petits gémissements coincés au fond de sa gorge. Il glissait lentement ses mains jusqu'au torse finement musclé de son partenaire, se souvenant des gestes effectués sur son propre corps un peu plus tôt ; ses pouces et index venaient lentement capturer entre eux les petits monts de chaire rosées du plus vieux. Il ne devait pas être le seul à faire un effort, même minime... Mais les gestes du plus grand ne l'aidaient pas à se concentrer sur ceux qu'il tentait de faire correctement. Et il se sentait bien trop à l'étroit dans son boxer maintenant, mais... Bien sûr, il était trop timide pour le dire au plus vieux. « Mm... Min Hyuk... »



« i was in the wrong place at the wrong moment. »
A survivor is born ▬ "Je voudrais voir le monde dans un grain de sable et le ciel dans une fleur sauvage, tenir l'infini dans la paume de la main et l'éternité dans l'heure qui vient."
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
hello there
忠義 ▽ kind words will unlock an iron door.

avatar
Récits : 147 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Mar 2 Sep - 18:30

Faire plaisir. C'est ce que cherchait Min Hyuk, il voulait que Guk se sente le plus à l'aise possible et surtout qu'il apprécie ce qui était en train de se passer. Après tout, il était très partageur et le plaisir du plus jeune, lui faisait tout autant plaisir, n'est-ce pas. Min Hyuk dirigeait clairement la situation, mais ça ne le déplaisait pas, il savait qu'ils allaient aimer tous les deux, il en était sûr. Il prendrait son temps, pour faire découvrir certains plaisirs au plus jeune. Après tout, il ne connaissait encore rien, innocent. Cette innocence qui avait tant attiré le plus vieux. Ce qu'il ressentait pour Han Guk, il n'en était pas totalement sûr, à l'heure actuelle. Il était très attiré par lui et en apprendre plus sur sa personne l'enchantée. Mais pour l'instant, il allait surtout l'aider à découvrir son propre corps en lui faisant ressentir des choses qui lui étaient inconnues. Il le touchait, avec envie, cherchant fortement à entendre sa voix craquer. Min Hyuk l'observait toujours. Il aimait ça, de toute façon.

Il fut bien heureux d'entendre de la bouche du bleu, qu'il était excité 'à cause' de lui. Il aimait bien savoir qu'il faisait de l'effet, c'était flatteur. Il se mit à sourire bêtement, content pour une si petite chose. C'était l'heure d'aller un peu plus loin. Parce que Min Hyuk est un être plus que gourmand. Il laissa échapper un léger soupir d'aise quand le plus jeune venait à son tour jouer avec l'une de ses billes de chair. Maladroit, mais tellement adorable. Il vint l'embrasser, mêlant leurs langues. Il se redressa, le fixant quelques instants avec un sourire et des yeux remplis d'envie et de désir. Son entrejambe appuyant fortement contre celle de Guk et il lâcha un léger gémissement. Il se lécha alors les lèvres tout en venant attaquer son cou à nouveau, descendant légèrement sur le haut de son torse, puis tout du long, s'arrêtant un peu plus longtemps sur l'un de ses tétons, alors que sa main jouait avec l'autre.

Plus. Min Hyuk avait entendu Han Guk soupirait son nom et ça lui avait donné envie de plus, plus que ce qu'il n'avait déjà. Il laissait le bout de sa langue tracer une ligne imaginaire jusqu'à son bas ventre, alors qu'il avait toujours une main sur sa cuisse, il vint passer le bout de ses doigts sur le membre du plus jeune, au travers le tissus, les yeux rivé sur le visage du plus vieux alors qu'il déposait de multiple baiser sur son bas ventre, jouant un peu. Voulant voir jusqu'où les nerfs du plus jeune allait tenir. Il voulait savoir jusqu'où il allait endurer avant de se laisser complètement aller. C'était tout de même assez difficile pour Hyuk de résister. Il frôlait à plusieurs reprises le sexe du plus jeune, du bout des doigts. « Gukkie~ » Il se redressa, sa main caressant toujours sa cuisse, pendant que son autre main effectuer toujours la même 'torture'. Il le fixait, laissant sa langue passer sur sa lèvre inférieure. Clairement, il le cherchait. Il aurait bien aimé entendre Guk lui dire ce qu'il voulait, ce qu'il attendait. Mais Min Hyuk savait aussi qu'il ne savait sûrement pas comment dire ce genre de choses...




Revenir en haut Aller en bas
hello there
悪賢い ▽ beauty may be dangerous but intelligence is lethal.

avatar
Récits : 113 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Mar 2 Sep - 22:31

Toutes les sensations qui étaient en train d'envahir l'être de Han Guk lui semblaient... Un peu surréaliste. Il savait très bien ce qu'était le sexe, même s'il n'avait jamais touché personne, où quelqu'un le toucher. Mais … Il ne pensait pas que ce serait aussi plaisant. Bien sûr, ce n'est que le début de la nuit, et de sa première fois. Mais Min Hyuk lui faisait découvrir d'avantage de choses, minutes après minutes, et tout ce qu'il avait déjà fait, faisait son effet sur son corps. Peu importe l'endroit où il le touchait, Han Guk trouvait ça agréable, excitant, et en redemandait encore...

Et il continuait de le rendre fou, de plus en plus. Le plus jeune avait fermé les yeux un court instant, entrouvrant ses lèvres pour laisser un soupire de plaisir s'échapper. Enfin un, sorti sans honte. Bien entendu, il sentait le haut de ses joues rougir, mais il s'en fichait. La seule chose qu'il voulait, c'était que Min Hyuk continue de le toucher et de l'embrasser comme il le faisait, partout où il le voulait, et pouvait. Il voulait qu'il continue de lui faire découvrir son propre corps, et le sien, pour qu'un jour il lui refasse tout ce qu'il était en train de faire... Il avait hâte que ce jour aussi arrive. Lui aussi, avait envie de le toucher sans avoir honte, où peur de faire une bêtise.

Han Guk avait observé le jaune déplacer ses lèvres contre son corps. Il avait soupirer en scrutant la bouche de son amu s'occuper de son téton. Il avait appuyé sa main contre sa nuque, légèrement, pour l'inviter à réitéré ce geste s'il en avait envie, parce que lui-même l'avait beaucoup apprécié. Certainement un peu trop, étant donné l'état dans lequel cette image l'avait mit. Il l'avait trouvé... Terriblement sexy. Et horriblement excitant.

Mais le voir se redresser l'avait perturbé. Il se sentait observé, plus qu'à la normale, et ne se sentait pas très à l'aise. Le regard fuyant, il tentait, murmurant. « Min Hyuk, ne me regarde pas comme ça... » Il se sentait un peu vulnérable. Il avait envie de se cacher six pieds sous terre... Mais bon dieu, il n'avait envie pour rien au monde que le jaune n'arrête ses douces tortures. Et d'ailleurs, là, à l'instant, il le provoquait. Il l'observait dans le blanc des yeux, se léchait la lèvre, et... Effleurait son sexe dur, dans le simple but de le rendre fou. C'était bien ça, pas vrai ? Han Guk l'observait, la passion dans le regard. Il n'avait jamais fait l'amour, mais ne pouvait s'empêcher d'imaginer ces flashs, où il se voyait s'accrocher à la peau des épaules de Min Hyuk. Où il voyait leurs ombres se cambraient en même temps. Leurs silhouettes retombantes sur le matelas. Et ça l'excitait, tellement.

Et c'est pour ça, qu'il ne pouvait pas s'empêcher de réagir. Il avança sa main vers celle de Min Hyuk, qui effleurait son sexe sans arrêt, et la posa à plat contre sa verge, à travers son boxer. Glissant ses propres doigts à travers les siens, il guidait les caresses du plus grand, dans des gestes circulaires et appuyés contre son sexe. Il lui lançait un regard humide, et pourtant si chaud. « C'est de ta faute. Tout est de ta faute... Alors maintenant, assumes, et ne me fait pas plus attendre... »



« i was in the wrong place at the wrong moment. »
A survivor is born ▬ "Je voudrais voir le monde dans un grain de sable et le ciel dans une fleur sauvage, tenir l'infini dans la paume de la main et l'éternité dans l'heure qui vient."
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
hello there
忠義 ▽ kind words will unlock an iron door.

avatar
Récits : 147 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Mer 3 Sep - 9:22

Patience, tout vient à point à qui sait attendre. Cela dit, Min Hyuk était tout aussi impatient que le plus jeune, il ne le montrait pas, c'était là, la différence. Cette envie, qu'il avait déjà eu hier, était bien plus présente. C'était aussi la première fois qu'il allait si loin avec un homme. Le seul homme qu'il ait eu dans sa vie ne le touchait même pas. Pour dire. Han Guk essayait tant bien que mal de faire plaisir au plus vieux et ça le faisait sourire. Il savait bien que le plus jeune avait envie de le toucher, comme lui, était en train de faire actuellement. Il soupirait d'aise à plusieurs reprises, mais bon dieu, il était bien plus que serré dans son boxer. Il avait vraiment envie de le prendre, là tout de suite. Mais hors de question de précipiter les choses. Surtout que bien qu'il n'ait jamais couché avec un homme, il savait que c'était bien plus douloureux que pour une femme et il se demandait encore comme il allait s'y prendre. Les films ne font pas tout. Loin de là. Même si en théorie il savait comment faire, c'était différent là.

Il souriait alors que le plus jeune prenait sa main, il se laissa guidé, le fixant toujours, un petit sourire en coin. Il se pencha à nouveau sur lui venant l'embrasser, sa mâchoire, son cou puis il vint lui mordiller gentiment le lobe de l'oreille. « Ne t'inquiète pas, je te promets que tu ne vas pas regretter l'attente~ ». Il chuchotait ces mots à son oreille avant de déposer quelques baisers sur son torse, ses deux mains appuyaient sur ses cuisses, les écartant, alors qu'il vint déposer des baisers à l'intérieur de ses cuisses, suçotant à certains endroits, laissant de petites marques. Il attrapa le haut de son boxer, ses yeux se relevèrent vers le plus jeune alors qu'il prenait lentement sa verge en main, commençant quelque mouvement sur son membre gonflé, tandis que son autre main venait se poser sur son propre membre, plus que tendu, se touchant au travers son boxer. Min Hyuk avait vraiment envie de Guk et il avait du mal à attendre.

Min Hyuk observa encore quelques instants le visage du plus jeune avant de laisse le bout de sa langue se glisser contre le sexe du plus jeune. Il laissa sa langue jouer le long de sa verge, sa main restant à la base. Min Hyuk n'avait jamais fait ça, mais il avait déjà expérimenté le plaisir que ça pouvait faire. Et ce qu'il voulait, c'était surtout que Han Guk puisse profiter de ce plaisir. Min Hyuk laissa glisser ses lèvres sur le sexe du plus jeune, ses mains venant caresser ses cuisses. Ses mouvements de bouche, n'était pas très rapide, mais pas très lent non plus, il relevait ses yeux vers Guk de temps à autres, espérant voir ses expressions. Min Hyuk était lui-même trop excité et son boxer lui faisait atrocement mal à cet instant, mais il pensait tout d'abord à Guk. Il voulait lui faire connaître le plaisir. Au final, il voulait vraiment que cette première fois soit inoubliable pour le plus jeune, qu'il n'oublie pas ce que Hyuk lui faisait.




Revenir en haut Aller en bas
hello there
悪賢い ▽ beauty may be dangerous but intelligence is lethal.

avatar
Récits : 113 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   Dim 7 Sep - 14:39

Il était en train de me rendre fou... Toutes les caresses qu'il apposait sur son corps, les baisers déposés sur sa peau, et les murmures au creux de son oreille... Han Guk n'était pas habitué à tant de tendresse, et à tant d'attention en même temps de la part de quelqu'un. Alors oui, tout son corps était en fusion. Tout son corps réagissait aux avances de Min Hyuk. Il sentait son corps entier se détendre, mais à la fois se tendre tout entier. C'était très agréable, mais très frustrant en même temps... De toute façon, il lui ferait payer. Oh oui, il paierait, de la même manière.

Ne pas regretter l'attente ? Comment pouvait-il se permettre de lui murmurer ça, avec ce ton au creux de l'oreille ? Au fond de lui, il haïssait profondément Min Hyuk, de le faire languir de cette manière. Et le pire, c'est qu'il aimait ça. Et il aimait encore plus voir le corps du jaune glisser tout contre le sien, déposant des baisers un peu partout sur sa peau. Mais il ne s'attendait pas à ce qui allait suivre, non... Il observait les mains du plus vieux caresser l'intérieur de ses cuisses, puis remonter sur son sexe. Il allait vraiment finir par le rendre fou...

Il avait remonté son regard vers celui du plus jeune, alors que... Sa langue venait caresser la verge du bleu. Il n'avait jamais imaginé un seul instant se retrouvé dans ce genre de position, Min Hyuk entre ses jambes, en train de lui faire une fellation... C'était très gênant, certes, mais... Nier que c'était aussi très agréable serait un péché plus gros que le monde. Il n'était pas capable de le regarder faire ça, pour sa santé mentale. Alors il plia son bras devant ses yeux, laissant son autre main sur le matelas. Il se concentrait à peine sur les lèvres de son vis à vis sur son sexe. Il pouvait ressentir chaque geste, et les imaginer sans avoir besoin de l'observer.

Il n'avait pas pu s'en empêcher, et avait fini par glisser ses deux mains dans ses cheveux, pour les caresses, gratouiller parfois sa nuque. Il le rendait fou, un peu plus à chaque chaque seconde. Sa verge, pleine de sang était en train de glisser entre les lèvres humides de Min Hyuk... Et rien qu'à l'idée de le savoir, où l'imaginer faible, il aurait était capable d'atteindre un orgasme fou. Mais il faisait en sorte de tenir, pour ne pas passer pour le plus gros puceau de l'année... Et ne pas paraître ridicule face au jaune, qui semblait déjà si bien y faire... Il s'en rendait compte, alors que les nombreux soupires coincés dans sa gorge commençaient enfin à se faire entendre. Il se mordillait les lèvres, souriait parfois en coin. « Min Hyuk... » Il aurait voulu lui dire quelque chose. Parce qu'il lui avait demandé de lui faire savoir, s'il aimait ça, ou pas... Mais la seule chose qu'il avait était capable de faire, c'était murmuré son prénom, avant de tomber dans un plaisir encore inconnu, bien plus prenant que tout ce qu'il avait pu imaginer.



« i was in the wrong place at the wrong moment. »
A survivor is born ▬ "Je voudrais voir le monde dans un grain de sable et le ciel dans une fleur sauvage, tenir l'infini dans la paume de la main et l'éternité dans l'heure qui vient."
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
hello there
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The imaginary invalid. (+18)   

Revenir en haut Aller en bas
 

The imaginary invalid. (+18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The imaginary invalid. (+18)
» message d'erreur fichier JNX - utilisation BIRDEYES
» VPN ?
» [ Résolu ] « Error: Invalid file extension: nom.swf »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
W I Z A S U R E R U :: 
WIZASURERU.
 :: ✎ DEUXIÈME ÉTAGE. :: Salle Commune des Chuugi :: Dortoirs des Garçons :: chambre numéro une
-