AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
PREMIER MINI-EVENT LANCE. VOIR ICI.
RESTEZ SUR VOS GARDES, MR. IKEDA SÉVIT A N'IMPORTE QUELLE HEURE.
MERCI DE FAVORISER LES KENMEI ET LES YUUKAN.

Partagez | 
 

 (haraï) you're in danger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hello there
忠義 ▽ kind words will unlock an iron door.

avatar
Récits : 55 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: (haraï) you're in danger   Jeu 21 Aoû - 22:06


« Mais on me prend pour une conne, vraiment. » C'est l'impression générale qu'elle a depuis qu'elle a foutu les pieds à Wizasureru. Ce n'est pas une mauvaise école, loin de là : les professeurs sont bons, beaucoup d'élèves doués, les locaux attrayants. Toutefois, Hayana doit s'avouer largement moins épanouie qu'elle ne l'était à Poudlard, non seulement à cause des élèves originaires de Wiza, souvent un peu désagréables, pour ne pas dire carrément racistes (sans compter qu'elle est une moldue) mais aussi à cause des cours. Son diplôme, elle était à deux doigts de l'avoir. C'était l'affaire d'une année, à peu près. Et la voilà aujourd'hui contrainte de tout recommencer à partir de zéro. Certes, cela fait déjà trois ans maintenant. Mais la miss est toujours aussi dégoûtée lorsqu'elle retombe sur des sujets d'étude déjà appris par cœur durant les années précédentes. Bonne élève, Hayana tente de voir ceci comme une chance, celle d'apprendre encore plus en profondeur, doublée de la possibilité d'augmenter encore ses notes par rapport à celles, déjà honorables, obtenues à Poudlard. Wizasureru lui offre l'excellence... avec un amer goût de déjà-vu dans la bouche. « Je connais déjà tout ça... ». Agacée, la demoiselle referme le livre dans un claquement sec et se lève pour aller en chercher un autre, peut-être moins utile pour ses cours directs mais recelant de méandres inexploités... elle sait qu'il y a toujours à apprendre, surtout pour elle, moldue pure pour qui la magie n'a longtemps été qu'une invention. Pourtant, quelque chose la retient : devant elle, un sale sourire collé aux lèvres, se tient un autre élève de troisième année qu'elle aurait préféré ne pas connaître : Raï. Tous les deux, ils le savent, sont diamétralement opposés... et tous les deux, ils le savent, sont horriblement attirés. Elle le hait au moins autant qu'il la déteste, et elle crève d'envie d'arracher ses vêtements au moins autant qu'il rêve de vérifier si la réputation sulfureuse de la petite Chuugi est véridique. « Asano. ». Hayana l'a toujours salué ainsi, d'un ton glacial et légèrement hautain, empreint de distance et d'une pointe de dégoût, peut-être, du au fait qu'ils soient d'éternels rivaux sur tous les points. Ou plutôt, puisque le jeune homme ne cherche pas réellement à égaler la blonde, ils sont d'éternels ennemis : de coups bas à bâtons dans les roues, toutes les expressions sont bonnes pour qualifier ce qu'ils se font. Force est de constater qu'il s'en sort mieux qu'elle, d'ailleurs, et qu'il a régulièrement l'avantage ; elle qui a souvent l'air d'un requin ou d'une tigresse se retrouve aussi faible qu'une grue Kenmei lorsqu'il s'agit de magouiller.


oh, just beat it...
You have to show them that you're really not scared : you're playin' with your life, this ain't no truth or dare. They'll kick you, then they'll beat you, then they'll tell you it's fair.
Revenir en haut Aller en bas
hello there
悪賢い ▽ santa ain't real, but satan is.

avatar
Récits : 10 Here since : 17/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (haraï) you're in danger   Sam 23 Aoû - 0:58


« Fais chier. » Raï se perd dans l'immensité poussiéreuse de la bibliothèque. S'il est là, c'est un peu par la force des choses. Pas question de travailler, non, il semblerait que tout le monde ait renoncé à en faire quelque chose. A la place, on lui donne une référence, une page, et lui recopie jusqu'à l'entorse du poignet. Bon deal, ça occupe et ça ne prend pas la tête. Sauf aujourd'hui. Il n'a jamais été foutu de s'apercevoir que tout était rangé dans un ordre bien précis. A la place, il tourne en rond, fouille inutilement dans chaque rayon dans l'espoir de trouver miraculeusement ce qu'il cherche. « Fais chier. » Il est prêt à renoncer, après tout son cas ne peut plus empirer. Mais il la voit, elle, la petite jaune qui s'approche de lui. Parfait, elle illumine déjà sa journée. Lui faire des crasses est devenu une passion, une habitude quasi-quotidienne dont il ne pourrait plus se passer. Il doit bien l'admettre, la demoiselle a quelque chose d'attirant, qui lui donnerait bien envie de vérifier si oui ou non, sa réputation de fille facile tend à se vérifier, et ma foi d'aller découvrir tout ce qu'elle cache d'intéressant sous ses jupes. Encore plus quand elle le salue avec cette froideur pathétique, qu'elle pète un plomb contre sa pauvre personne -à tort, bien entendu. Le défi ne lui fait pas peur, il l'aura pour lui, c'est une certitude. Il n'est pas aveugle, il voit bien qu'il en est de même pour elle. Ne reste plus qu'à négocier. « Bass. » En attendant, il serait tentant qu'elle s'arrache les cheveux là, tout de suite, et par sa seule faute à lui. Alors voix mielleuse et sourire sympathique sont de mises. Il n'a pas vraiment de plan d'action, emmerder une travailleuse est la chose la plus simple qui soit. « Mais t'es parfaite, t'as trouvé ce que je cherchais ! » Il saisit le livre qu'elle venait d'attraper le rayon. C'est faux, et très loin de ce qu'il voulait, mais ça fera l'affaire. Ainsi le japonais se retrouve avec un truc inutile dans les mains direction la place en face de celle de la demoiselle. Il dégage d'ailleurs allègrement toutes les affaires qui traînent sur la table, parchemins et plumes compris, pour s'installer on ne peut plus confortablement. « Ca ne te dérange pas hein ? J'ai besoin d'espace, tu comprends. » Ses yeux compatissent et son sourire se moque. Il a envie de la voir s'énerver, sortir les crocs, les griffes, tout ce qu'elle peut, il ne s'en lasse pas. Encore plus quand à la fin, c'est lui qui gagne quand même.
Revenir en haut Aller en bas
hello there
忠義 ▽ kind words will unlock an iron door.

avatar
Récits : 55 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (haraï) you're in danger   Dim 24 Aoû - 1:35


« bass ». c'est bien, la froideur, la distance qu'il maintient entre eux, ça lui plait, oui, ça lui va. Pour tout dire, il a un peu peur de l'éventuel rapprochement qu'il pourrait bien y avoir entre raï et elle. Il y a un truc qu'elle ne sent pas, avec ce mec. Comme s'il pouvait gagner une importance qu'elle n'est pas totalement sure de vouloir lui donner. « Mais t'es parfaite, t'as trouvé ce que je cherchais ! ». un tel petit con, quand ça rentre dans votre vie, ça se dégage immédiatement. Parce que si vous lui laissez le temps, le petit con prend toute la place qui vous est normalement réservée, empiète sur vos activités, vous vole vos livres alors même qu'il n'en a pas besoin... c'est ce qui est actuellement en train d'arriver à Hayana. Elle ne sait même pas s'il sait lire correctement – voire lire tout court – mais une chose est sure, lorsqu'il s'agit de devenir imbuvable et de la faire manquer d'air, là, il sait s'y prendre. Et admirablement, en plus de ça. Le voici en effet qui prend place pile en face d'elle, pour la faire enrager encore plus. Mais ça ne marchera pas cette fis-ci, elle s'en fait la promesse muette. Ça lui ferait bien trop plaisir. Le problème c'est qu'elle le sent, la tension est déjà en train de monter, et la demoiselle en est réduite à se répéter des phrases en boucle pour se calmer : « tout va bien, ne cède pas, il fait ça dans le seul but de t'énerver mais tout va bien, ne cède pas, il fait ça (...) ». puis, d'un grand geste de la main, raï pousse toute les affaires de la jeune femme, toujours debout en train de ronger son frein. Elle va lui arracher la tête, maintenant elle en est certaine. « Ça ne te dérange pas hein ? J'ai besoin d'espace, tu comprends. ». il prend son pied, ça se voit à des kilomètres. Et c'est peut-être ça le pire : il prend du plaisir à la voir sortir de ses gonds. À croire qu'il la trouve sexy lorsqu'elle se met à hurler, elle ne voit que cette explication... c'est qu'il doit la trouver sexy souvent, alors. Mais malheureusement pour lui, la petite chuugi est bien décidée à triompher, une fois n'est pas coutume. Véritable travail sur elle-même, elle s'assoit tout simplement à sa place habituelle, affublée d'un sourire toutefois tremblant qui trahit sa nervosité. « aucun problème, non, vraiment aucun. Tu veux de l'aide en supplément, asano ? ». elle ne sait pas tellement si elle est sérieuse, comme sa nouvelle résolution lui impose de l'être, ou bien si elle se fout ouvertement de sa gueule. Un mélange des deux, probablement. Elle poursuit d'ailleurs dans la même veine, d'une voix qu'on prendrait pour s'adresser à un enfant en bas âge : « tu veux que je t'ouvre le livre, ou tu penses être capable de le faire tout seul ? »


oh, just beat it...
You have to show them that you're really not scared : you're playin' with your life, this ain't no truth or dare. They'll kick you, then they'll beat you, then they'll tell you it's fair.
Revenir en haut Aller en bas
hello there
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (haraï) you're in danger   

Revenir en haut Aller en bas
 

(haraï) you're in danger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "en mode test" installation mixte de zone de danger ???
» [Résolu] Navigator V - impossible de voir les POI et les "Zones de danger"
» [Résolu] Base de radar garmin et base zones de danger (tomtomax) sur un 765
» ou sont mes alertes zones de danger gps garmin nuvi 2467
» PAS DE ZONES DE DANGER APRES MISE A JOUR SUR BMW NAVIGATOR IV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
W I Z A S U R E R U :: 
WIZASURERU.
 :: ✎ QUATRIÈME ETAGE. :: la bibliothèque
-