AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
PREMIER MINI-EVENT LANCE. VOIR ICI.
RESTEZ SUR VOS GARDES, MR. IKEDA SÉVIT A N'IMPORTE QUELLE HEURE.
MERCI DE FAVORISER LES KENMEI ET LES YUUKAN.

Partagez | 
 

 let me know (benko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hello there
勇敢 ▽ take every risk, drop every fear.

avatar
Récits : 193 Here since : 16/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: let me know (benko)   Sam 23 Aoû - 14:45

let me know

benko

Ça n’avait duré que quelques secondes, quelques secondes de trop qui avaient bousillé son humeur instantanément. Au détour d’un couloir, il l’avait croisée. La sœur adoptive qu’on lui avait dérobée, insultant sa famille entière, créant un gouffre immuable dans son être – merde, il s’était promis de ne pas se laisser aller à ses émotions. Tête baissée, l’habituelle joie de vivre de Benjen s’était envolée… pour combien de temps ? Agacé contre lui-même, il créa volontairement une collision avec un autre élève, le bousculant violemment à l’épaule mais Benjen n’attaqua pas comme il avait l’habitude de le faire ; il se laissa faire quand l’autre riposta avec un coup de poing. Nez légèrement blessé, Benjen lui sourit ironiquement parce qu’au cours de ces quelques secondes de bagarre improvisée, il avait réussi à mettre de côté la cause de sa morosité. Mais l’autre s’en alla, le laissant seul avec son nez blessé. « Connard… » Parce qu’il aurait bien voulu prolonger la baston, au moins ça aurait pu atténuer un peu les pensées maussades qui s’égrenaient dans sa tête. Les mains dans les poches, il réajusta sa cape et prit le chemin de sortie – dans un état pareil, il préférait être seul que de tomber sur des proches. Parce qu’en face d’eux, il devrait être obligé de jouer la carte du mec heureux qui ne se laisse démonter par absolument rien. Sauf qu’il ne l’est pas entièrement, il est humain après tout. Avec ses états d’âme. L’amertume avait laissé un goût de cendre dans sa bouche, elle marquait de plus en plus le creux de ses joues et la hauteur de ses pommettes… il n’aurait jamais pensé changer en ayant ce genre de pensées en tête. De dépit, il s’adossa à un arbre dans la cour de l’école, loin des chuchotis des autres élèves. Comme à son habitude, il sortit un objet ovale de sa poche pour jouer avec. Une flamme verte en jaillit, changeant de couleur pour passer au bleu quand Benjen passa un doigt à travers. Inspiré du briquet moldu, Benjen avait créé un jouet magique qui avait le don de le calmer la plupart du temps. Son regard était rivé sur le ciel bleu depuis de longues minutes, il sentait les rayons du soleil glisser sur son visage inhabituellement marqué par la tristesse. Quand il s’en rendit compte, il secoua vivement la tête, l’égarement se diluant dans ses yeux. Ça lui arrivait souvent de se perdre quelques secondes en marquant un temps d’arrêt à cause de toutes ces petites choses qu’il intériorisait. Au bout d’un moment, tout finissait par exploser à cause de l’accumulation. Comme un foutu masochiste malgré lui, il avait beau les dissimuler, il y pensait quand même… Machinalement, il continua à jouer avec son briquet, happé par les flammes, ne les lâchant pas des yeux une seconde. Comme coupé du monde, il resta dans cette position de longues minutes, ne se rendant pas compte que le monde autour de lui bougeait. Mais au bout d’un moment, les flammes diminuèrent d’intensité, et quand elles s’éteignirent complètement, Benjen revint finalement à lui. Instinctivement, il releva la tête, et il fut surprit de voir quelqu’un s’avancer vers lui. Miharu. La Chuugi qu’il avait souvent embêtée maladroitement. Il ne s’en était jamais rendu compte qu’elle pourrait ne pas apprécier sa façon d’approcher les autres mais… il n’avait jamais pu s’empêcher d’aller la voir pour lui vendre du bonheur en bouteille. Car il avait réussi à capturer une lueur mélancolique dans ses yeux et il s’était donné la mission de la rendre joyeuse. Vraiment. Avant même qu’elle n’ait réussi à l’atteindre, Benjen ouvrit la bouche, ayant pris conscience d’avoir agi bizarrement avec elle. « Désolé. Je t’ai souvent embêtée, désolé pour ça. » Et il était sincère. Parce qu’il ne voulait pas qu’elle ait peur de lui, dans le fond, Benjen était quelqu’un de bien. Sous ses airs de roi de la bagarre et de tête à claques, il avait des qualités qui faisaient de lui un type plutôt normal. Alors il rangea ses mains dans ses poches et baissa la tête pour regarder ses chaussures. Dur, dur de vivre un moment pareil, surtout quand on n’y est pas habitué. 



love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
hello there
admin ▽ i'm the troll master.

avatar
Récits : 419 Here since : 16/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: let me know (benko)   Lun 25 Aoû - 3:03

let me know
benjen&yukiko
Elle avait réussi à penser de façon assez positives ce jour-là, elle marchait assez tranquillement accompagnant ses amies. Glissant quelques blagues par-ci par-là, on pouvait tout simplement dire qu’elle semblait moins torturée que les autres jours de la semaine. Elle avait l’air d’aller bien, très bien même. Rien pour la tracasser, elle avait eu le droit à une journée assez tranquille. Passant une main dans ses cheveux bruns, elle s’avança alors vers le groupe de fille en question continuant alors de parler de tout et de n’importe quoi, se sentant tout simplement bien. De plus, sa journée n’était pas vraiment chargée et cela la rendait beaucoup plus de bonne humeur, elle ne savait pas ce qu’elle avait. Mais elle n’en prit pas vraiment compte. Cela ne lui arrivait pas beaucoup d’afficher une expression assez sincère de sa part. « Tu as quelque chose de changer aujourd’hui... » disaient-ils. Tous, avaient remarqués quelque chose de différent chez elle, sans pour autant percevoir le pourquoi du comment, et c’est rassuré qu’elle ne justifia pas pour autant sa soudaine bonne humeur. Elle aurait bien aimée rester comme ça toute sa vie. En ne se préoccupant que de son présent et non des démons de son passé. Habituellement, elle n’en était incapable. Son esprit divaguait toujours dans quelque chose de négatif, et ça allait certainement être le cas dans un petit bout de temps. En somme, c’était comme si elle fuyait la peste. Peut-être était-ce à cause de la petite fiole qu’on lui avait demandée de boire ? Elle préférait restée dans le mensonge, plutôt que de croire que cela n’était qu’une illusion. Et puis finalement, ses tics revenaient et savoir que ce que lui avait fait boire un dénommée Benjen la frustrait qu’elle finit alors pas re-sombrer dans son sentiment d’insécurité. Cela l’avait embêtée pendant le reste de son cours de botanique, qu’elle faillit presque se couper quelques doigts à force de toujours se retrouver dans ses pensées. Après cela, elle s’était enfuit assez rapidement jusqu’à finalement tomber sur le rouge : Seo Benjen. Elle était seule, sûrement seule à avoir vu ce qu’il avait provoqué, et la seule chose qui l’avait échappé, était le regard qu’il tirait à cet instant précis. Lui aussi avait l’air différent ce jour-là, lui qui habituellement était toujours là pour essayer de la faire sourire même si elle ne le connaissait ni d’Eve ni d’Adam, la fit alors froid dans le dos. Elle était loin de se rendre compte qu’il pouvait également être toute aussi mélancolique qu’elle. Et sans savoir pourquoi, ses jambes l’avaient guidé auprès de lui. La bridée s’était mis sur ses genoux tout en observant la moindre parcelle de son visage, qui semblait tellement décomposée par un sentiment qu’elle devait connaître assez bien. En entendant ses excuses, elle ne lâcha pas un mot. Sans vraiment réfléchir, elle frôler son nez du bout de ses doigts avec une certaine maladresse, pour finalement sortir sa baguette. « .... E-Episkey. » Arrivait-elle à peine d’aligner malgré que ce sort faisait sûrement partie des seuls sortilèges qu’elle connaissait.... Elle était comme surprise de se retrouver face au Benjen qui affichait cette expression fade. Lui qui d’habitude était toujours aussi heureux, semblait comme ..... effacé. C’est comme si l’opinion qu’elle avait sur lui s’était soudainement envolé en un éclat. « ... Tu ne m’as jamais embêtée. C’est moi qui suis désolée. » elle essayait de formuler quelques mots mais le voir ainsi l’avait tellement bouleversé qu’elle ne savait même plus trop quoi dire. « S’il te plait, ne reste pas comme ça...»

CODE BY MIRROR.WAX

Spoiler:
 


pledge allegiance to the struggle
been a long time since i last wrote words on here, thrilling and anxious af* is how i feel right now. a rush of emotions is going through me. i don't really know what to expect. i'm kinda lost, tbh, really. -byendlesslove

Revenir en haut Aller en bas
 

let me know (benko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
W I Z A S U R E R U :: 
LE RESTE DU MONDE
 :: ✎ voyage dans le temps
-